La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Entretiens

Les articles

Le Voyage intérieur

de Gérard Cartier
France arrêt sur poèmes Avec Le Voyage intérieur, Gérard Cartier signe le parcours étoilé d’une cartographie mentale de la France telle que parcourue, vue, ressouvenue, écoutée et touchée à travers les strates de son histoire. Une somme. La France de Gérard Cartier pourrait être la Chine de Segalen, ou l’Afrique de Michel Leiris, voire le Dépays du cinéaste Chris Marker, petit grand livre dans lequel ses photographies japonaises sont au bord de textes ciselés et précis sur cet écart par quoi un pays, peu importe lequel en fait, avoisine toujours un dépays. Quelque chose en effet témoigne, par la traversée des espaces géographiques et historiques, par la souveraineté parfois du présent, de ce sentiment d’être ici et là en même temps, sans qu’aucun centre, identitaire, ne se vérifie sinon par des affirmations idéologiques...
mai 2024
Le Matricule des Anges n°253

Les Fantômes comme les chats choisissent leurs maîtres

de Daniel Sangsue

Hantologie du vide-grenier

Le second tome du journal de Daniel Sangsue confirme un auteur aussi facétieux qu’érudit et pensif. Élégante, la pudeur de l’humour. Dans sa préface comme à la fin du livre, Daniel Sangsue se revendique du syndrome de Diogène, lequel comme on sait ne jetait rien. D’où une « création composite, nous dit son auteur, tenant à la fois du journal intime, de la chronique, de l’essai et de ce que l’on appelait autrefois des ana  ». Ce sont les fantômes qui donnent son unité ou au moins son prétexte à une écriture aussi variée que...
mai 2024
Le Matricule des Anges n°253

Reus, 2066

de Pablo Martín Sánchez

Accroché à la falaise du Je

Avec Reus, 2066, dernier volet d’une trilogie, l’oulipien Pablo Martín Sánchez délivre un carnet intime dystopique plein d’humour et de gravité. L’écriture, la littérature peut-elle nous définir ? Et comment ? En élidant une lettre, fût-elle la plus usitée de la langue française comme dans La Disparition de Georges Perec ? Ou plus simplement (quoique ?) contenir son auteur comme chez Pablo Martín Sánchez ? Après s’être inquiété dans L’Instant décisif (La Contre Allée, 2017) des événements qui ont marqué le jour de sa naissance, être...
avril 2024
Le Matricule des Anges n°252

Le Grand Sommeil

de Raymond Chandler

Le vilain rêve

De l’utilité de lire Le Grand Sommeil dans la retraduction de Benoît Tadié, qui rend au premier roman de Chandler sa singularité triste et toujours frémissante. Évidemment, on se souvient de l’adaptation d’Howard Hawks : clair-obscur au cordeau, récit au galop, érotisme incisif des dialogues Bogart/Bacall. Sauf que leur couple ne s’est jamais formé chez Raymond Chandler (où le détective Philip Marlowe repoussait toute manipulation des dames) ; que l’histoire y était beaucoup plus composite (Chandler ayant fondu l’intrigue de deux nouvelles...
mars 2024
Le Matricule des Anges n°251

Lungomare

de Sébastien Berlendis

Le long du golfe clair

Un été italien, un narrateur délicatement nostalgique, une femme à suivre : Sébastien Berlendis nous fait son cinéma. Moteur ! Le Rolleiflex autour du cou », le narrateur de Lungomare pourrait bien être le double littéraire de Sébastien Berlendis qui s’emploie lui aussi à « écrire, filmer le roman de la plage ». Et à raconter ses parents à l’époque de leur jeunesse. Le décor de ce jeu de miroirs ? L’Italie, la patrie de cœur du Lyonnais, prof de philo, qui outre l’écriture pratique aussi la photographie et depuis peu...
février 2024
Le Matricule des Anges n°250

Auteurs liés