La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Jérôme Delclos

Message Envoyer un message

Articles

Heureux est l’homme

de François Esperet
Au Derby des Psaumes En un tour de piste effréné dans Paris, François Esperet gyrovague au côté des outsiders et des non-partants de la course. Le souffle et l’alacrité. On avait découvert François Esperet en 2013 avec Larrons (Le Temps des cerises), une épopée qui chantait les voyous, les putains : « Dans Paris prostitué souvent le soir je les vois/ les princes dérisoires de la nuit les beaux étalons/ castrés qui raclent le sol de leurs sabots précieux/ avant de s’élancer trotteurs hystériques efféminés ». Le jeune capitaine de la gendarmerie nationale venait de la quitter pour entrer en poésie, la tête encore pleine des Larrons et Gagneuses (2014) du Paname nocturne. La trouble fascination du flic pour le milieu ? Non, mais l’empathie avec ses boucs et...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Depuis une fenêtre. Joyeux animaux de la misère III

de Pierre Guyotat

Chanter le Miserere

Avec le tome III de Joyeux animaux de la misère, le beau retour posthume du rire de Pierre Guyotat. Travaillé entre 2016 et 2019, Depuis une fenêtre, bien qu’inachevé, clôt le cycle de Joyaux animaux de la misère, « comédie » ou « œuvre de détente » si l’on en croit Guyotat. Cinq fragments, par endroits commentés et résumés par l’auteur, et édités dans l’ordre chronologique de leur composition. Roland Barthes en 1970 le disait déjà d’Éden, Éden, Éden : « la critique (…) ne peut plus rien...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Sommes-nous ce que nous lisons ?

de George Orwell

Cigarettes, whisky & p’tits papiers

Loin de la Catalogne et de 1984, l’humour british et très punchy de George Orwell en expert des métiers du livre. Les éditions Mille et une nuits ont la bonne idée de réunir en un recueil quatre inédits d’Orwell, pondus entre 1936 et 1946. Le sérieux du titre, Sommes-nous ce que nous lisons ?, masque l’humour de celui que l’on connaît bien comme romancier, essayiste, révolutionnaire, mais moins comme libraire et critique littéraire (pour la seule année 1940 « il traite cent trente-cinq livres », et « un...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Femellisé

de Don Brennus Aléra fils

Femellisé de Don Brennus Aléra fils

La dépression du collectionneur lui est inattendue. Il a passé des décennies à rassembler ses trésors tant convoités, et au bout de la série c’est le vide : comment et que désirer encore ? Christophe Bier a raconté dans L’Obsession du Mato-Grosso sa quête fiévreuse des 98 titres de la Select Bibliothèque (Lmda N°232), son enquête pour découvrir que tous étaient de Paul Guérard sous une foule...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Soixante-cinq rêves de Franz Kafka

Et autres textes
de Félix Guattari

Soixante-cinq rêves de Franz Kafka de Félix Guattari

Deleuze et Guattari revendiquaient l’effacement de leurs noms d’auteurs respectifs, et de ne plus être considérés comme deux ni même un (« Deleuze-Guattari »), mais comme la somme infinie de leurs « multiplicités ». Ironie de l’histoire, les livres qu’ils ont écrits ensemble sont le plus souvent cités sous le nom de Deleuze qui aura éclipsé celui du trop discret Guattari. Aussi peut-on louer...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234