La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Martine Laval

Message Envoyer un message

Martine Laval

Articles

Un palmier en Arctique. Voyages imaginaires à travers l’Europe

de Nick Hunt
À deux pas de chez nous L’écrivain voyageur britannique explore à pied – et avec tendresse – des bouts mal connus d’Europe. Quand poésie et politique marchent à l’unisson. Être ailleurs mais pas si loin. Oublier les heures. Se fier à la lumière et se laisser tomber dans une autre dimension. Poser un pied après l’autre vers l’inconnu. Découvrir les traces de l’Histoire, sa route chaotique depuis la nuit des temps, « se retrouver entre le passé et l’avenir ; entre ce qui s’étire sous nos pieds et ce qui se profile à l’horizon ». Humer les vents, la pluie, la neige, les nommer avec justesse. Embrasser les sciences, de la météorologie à la géographie, et se rendre à l’évidence : la poésie naît aussi de nos peurs lorsque l’on assiste en direct au grand...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

On est bien arrivés

de Renaud Epstein

Utopie béton

Illustré de cartes postales, On est bien arrivés de Renaud Epstein raconte la France des grands ensembles. Un voyage dans le temps captivant et émouvant. En ce temps-là, la croissance allait bon train. L’avenir était à portée de main. La modernité entrait chez chacun. Moulinex libérerait bientôt la femme et l’État construisait à tour de bras et ce, dès le milieu des années 50, des logements, des grands ensembles, pour le peuple qui en avait bien besoin. À la pénurie quantitative d’après-guerre s’ajoutait l’insalubrité d’où la colère d’un...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Les Invités

de Richard Gwyn

Bibliothèque, mon amour

Enjoué et malicieux, l’écrivain gallois Richard Gwyn signe avec ses Invités un hymne à l’imaginaire, à la littérature. Quand l’étrange rencontre la vraie vie. Il se dit indolent et sans attaches, indifférent au monde. Il revendique sa solitude, la protège jalousement, se montre grincheux si un grain de sable vient chambouler l’ordre des jours, ou plutôt de ses nuits. Car notre narrateur, quadra, ex-globe-trotter, ex-écrivaillon pour guide de voyage ou revues littéraires, est insomniaque. Un insomniaque de la plus belle espèce, de ceux qui en état...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

L' Attrapeur d’oiseaux

de Pedro Cesarino

La vie n’est pas un fleuve tranquille

Avec humour et finesse, cet anthropologue brésilien invente une autofiction en forme de récit d’aventures… pour mieux se moquer de lui-même. Moment de retrouvailles : « – T’es arrivé ? – Je suis arrivé. – T’es pas malade ? – Non. » Ainsi vont les habitudes (ou les traditions). Le narrateur, quadra plutôt las, anthropologue plutôt essoré, est ainsi salué par son guide, et c’est parti pour une énième expédition, pour de longs jours et de longues nuits à bord d’une pirogue qui glisse sur un fleuve ondulant dans la jungle, entre le...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232

Le Musée des contradictions

de Antoine Wauters

Symphonie d’un nouveau monde

Entre poésie et politique, Antopine Wauters écrit à l’oblique des histoires d’aujourd’hui. Avec des mots de tous les jours mais un phrasé électrique. Vivifiant. S’aimer, bouger, pleurer, être libre, tout ça a fichu le camp depuis qu’ils ont fermé le monde, puis qu’ils ont jeté la clé. » L’espoir s’est fait la malle. Reste, le déclin, la décadence. À moins que n’adviennent le sursaut, le désir de mots, le besoin d’histoires, et le paradis au loin, pas si loin peut-être. Dans Le Musée des contradictions, Antoine Wauters pose bout à bout des tranches de...
mars 2022
Le Matricule des Anges n°231