La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Domaine étranger
Proses

Les articles

Les Invités

de Richard Gwyn
Bibliothèque, mon amour Enjoué et malicieux, l’écrivain gallois Richard Gwyn signe avec ses Invités un hymne à l’imaginaire, à la littérature. Quand l’étrange rencontre la vraie vie. Il se dit indolent et sans attaches, indifférent au monde. Il revendique sa solitude, la protège jalousement, se montre grincheux si un grain de sable vient chambouler l’ordre des jours, ou plutôt de ses nuits. Car notre narrateur, quadra, ex-globe-trotter, ex-écrivaillon pour guide de voyage ou revues littéraires, est insomniaque. Un insomniaque de la plus belle espèce, de ceux qui en état de veille permanent, oscillent sans cesse entre rêve et réalité, jusqu’à oublier de vivre, ou de se contenter de l’existence des autres, comme ceux à portée de main, dans les volumes d’une...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

On adorait les cow-boys

de Carol Bensimon

On adorait les cow-boys

Le road-trip à travers l’État brésilien de Rio Grande do Sul que nous dépeint Carol Bensimon n’a pas grand-chose à voir avec les récits de voyage traditionnels. Il réunit deux amies qui ont été amantes : Cora, originaire de Porto Alegre et exilée à Paris, et Julia, qui vient de Soledade et habite à Montréal. Elles se retrouvent, Cora au volant, Julia côté passager, le temps d’une excursion où...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Ce que tomber veut dire

de Ana Negri

Ce que tomber veut dire de Ana Negri

La dictature argentine (1976-1983) plane sur le premier roman de cette autrice mexicaine. Clara, une jeune femme, tente de s’affranchir du passé de ses parents réfugiés, victimes de la répression. Elle qui est née au Mexique sans connaître la terreur imposée par la junte de Videla, n’a pas pour autant été préservée des traumas. Sa mère reste comme enferrée dans une peur qui ne la quitte...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Les Romans de l’interdit

de Benito Pérez Galdos

Théâtre à la cour

Contemporain de Zola, Benito Pérez Galdós fustige la médiocrité de la société espagnole avec un sens de l’humour et de la satire. Passablement méconnu en France, Benito Pérez Galdós (1843-1920) serait outre-Pyrénées digne d’être placé à la hauteur de Balzac, de Dickens, rien moins. Il n’est donc pas interdit de lire ses Romans de l’interdit, en fait un diptyque : Tormento & Madame Bringas, placé sous l’égide de deux personnages féminins. Après un prologue dialogué dans lequel un écrivain livre ses trucs de romancier...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Hôtel Atlantique

de João Gilberto Noll

Un voyage sans but

Dans ce récit accidenté, aussi fatal qu’arbitraire, un homme sans identité se délite peu à peu d’un endroit à l’autre. Les personnages du Brésilien João Gilberto Noll (1946-2017) sont souvent égarés. Ils sortent de nulle part et mènent une vie d’errance tout en semblant suivre une direction qui s’invente petit à petit à force de rebondir contre des obstacles plus ou moins définis, au fil des rencontres hasardeuses et bancales. Cette errance est aussi celle du récit, qui n’en fait qu’à sa tête, comme guidé par...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233