La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Richard Blin

Message Envoyer un message

Articles

Australie

de Jan Wagner
Œil fertile et fraîcheur native Visuelle, désaffublée de tout lyrisme, la poésie de Jan Wagner relève le défi que lancent les choses au langage autant qu’elle communique une forte sensation d’existence. Publié en 2010, Australie est le quatrième recueil de poèmes de Jan Wagner, né en 1971, à Hambourg. Ce lauréat du prix Georg-Büchner, la plus haute distinction littéraire allemande, est considéré comme l’un des meilleurs poètes allemands actuels et ses poèmes ont été traduits dans plus de quarante langues. En français, outre Archives nomades, un choix de poèmes traduits par François Mathieu (Cheyne, 2009), on a pu lire Les Variations de la citerne (Actes Sud, 2019 – cf. Lmda N°207), un livre où l’œil de l’auteur met à vif, s’insinue, rend étrange et étonnant tout ce qui vit et gravite...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages & de ses découvertes

de Collectif

L’art littéraire de l’arabesque

Autour d’une œuvre majeure du XVIIIe siècle, Pierre Lafargue et Pierre Senges rivalisent d’érudition cocasse pour mieux démystifier utopies modernistes et impostures en tous genres. Fable malicieuse sur les mœurs universelles, énormité facétieuse, l’Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages & de ses découvertes est la biographie, « faite de pitreries et de quête du sublime », d’un personnage fictif dont le nom est celui d’un cercle, le Scriblérus Club, formé en 1714 par six amis représentant la fine fleur des lettres anglo-irlandaises : Jonathan Swift, Alexander...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Christine l’admirable

de Claude Louis-Combet

Les extravagances d’une femme-oiseau

En un livre inspiré d’une biographie légendaire, Claude Louis-Combet nous fait revivre les aberrations d’une vie vouée à la sainteté. On sait combien Claude Louis-Combet a l’art de repérer dans les vies de saints, et plus particulièrement dans les vies de saintes, des points de convergence, des analogies en rapport avec la charge d’imaginaire de sa propre histoire. Il y trouve des nœuds de coagulation et des points de cristallisation fantasmatiques qui deviennent des supports à la rêverie et au désir. Quand il a découvert,...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Le Célibataire absolu

Pour Carlo Emilio Gadda
de Philippe Bordas

Gadda en abîme

En rendant hommage à Carlo Emilio Gadda, l’égal si joyeux de Céline, Joyce et Rabelais, Philippe Bordas nous livre la généalogie nocturne de sa vocation d’écrivain. Voilà un livre comme on aimerait en lire plus souvent, un livre qui échappe à tous les genres parce qu’il participe de chacun d’eux. À la fois biographie, livre de voyage, autobiographie et essai, Le Célibataire absolu est autant un livre en fragments qu’un livre global. Il a pour modèle le Pour un Malherbe de Francis Ponge : même format in-quarto, même tentative de mise en gloire, même amour...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Quarto N°27 (Agota Kristof)

Grisélidis Réal, soleil noir

Indissolublement écrivaine et prostituée, elle incarne une esthétique de l’existence. La revue suisse Quarto fait vibrer la beauté convulsive de sa voix. Une sensibilité d’écorchée vive, un inépuisable amour de l’amour, un désir viscéral de liberté, Grisélidis Réal était de ces femmes qui illuminent les ténèbres et savent dire l’obscur miracle de la pureté des impures. Figure iconique de la « catin révolutionnaire », elle revendiquait la prostitution comme « un art, un humanisme et une science », et sut faire du parfum de vérité qui colle à...
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237