La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Observatoire

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


L' Âne mort
de Chawki Amari Balak
2020
Lmda N°210 Fuite d’un trio de quadragénaires en plein désarroi vers la Kabylie. Que faire de sa vie dans une Algérie sans avenir — et avec un baudet dans le coffre ? La littérature n’a jamais négligé l’âne. Comme le rappelle Chawki Amari au cœur de son roman L’Âne mort qui reparaît aux éditions de l’Observatoire après avoir connu son édition princeps en 2018 à Alger sous la marque des éditions Barzakh – également éditrices de Mustapha Benfodil (Lmda N°208) – le quadrupède a beaucoup à nous dire. Par le passé, l’ont mis en valeur Charles Perrault (Peau...
Que pèse un âne mort ?
février 2020
Balak
de Chawki Amari Balak
2022
Lmda N°232 On a généralement tort d’appréhender l’islam comme une religion monolithique. Bien au contraire, dès le départ, cette religion sans église a toujours pullulé de schismes et de sectes plus ou moins compatibles, parant de rameaux supplémentaires et parfois déviants ses deux branches principales que sont le sunnisme et le chiisme. Aussi Chawki Amari aurait-il tort de se gêner pour en inventer de...
Balak, de Chawki Amari
avril 2022
Ces rêves qu’on piétine
de Sébastien Spitzer
2017
Lmda N°186 C’est l’histoire d’une rencontre entre petite et grande Histoire. L’universelle et la discrète. Celle qu’on connaît trop bien et celle qui ne se laisse approcher, découvrir, que par bribes, morceau après morceau. Celle qui s’impose et celle qui demande patience, temps, enquête. Avec Ces rêves qu’on piétine, Sébastien Spitzer s’attache à la mémoire, au poids des souvenirs, réinvente Magdalena...
Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer
septembre 2017
Les Jouisseurs
de Sigolène Vinson
2017
Lmda N°186 À ce moment-là de leur vie, Olivier et Éléonore semblent paumés mais ne se l’avouent pas encore. Paumés ensemble dans un village près de Pontarlier, non loin de la Suisse, souvent balayé par un froid sibérien, écosystème propice à la pétrification du quotidien. Paumés séparément aussi : lui, écrivain en panne d’inspiration, subtilise un pantin mécanique conçu pour l’écriture automatique,...
Les Jouisseurs de Sigolène Vinson
septembre 2017
Mangeterre
de Reyes Dolores
2020
Lmda N°216 Il est des fantômes qui ne veulent pas rester dans l’au-delà. La jeune fille que tout le monde surnomme Mangeterre le sait bien. À l’enterrement de sa mère, la terre qu’elle porte à sa bouche lui parle. Dans une transe magique, l’adolescente, qui apparaît comme une chamane, voit la scène de sa fin, et « le soleil saigne ». Le premier roman de l’auteure argentine Dolores Reyes commence par ce...
Pour les disparues
septembre 2020
N’écrire pour personne
de A.L. Snijders
2017
Lmda N°188 Dans des textes courts écrits au fil de la plume, A.L. Snijders se révèle un ironiste subtil qui joue de nos contradictions pour mieux nous éveiller. N’écrire pour personne, c’est un peu écrire pour tout le monde. C’est fuir la posture de l’homme de lettres et s’offrir une rare liberté, comme s’il était possible d’écrire avec désintéressement. C’est suivre son bon vouloir, sa fantaisie et n’avoir pas peur de mettre un doigt ironique sur les apories qui nous soutiennent. Se pencher avec un regard amusé sur tout ce dont nous nous servons...
Peaux de bananes métaphysiques
novembre 2017

Auteurs