La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Quidam éditeur

A propos

Quidam se fera un nom Lancée en juin 2002, aux portes de Paris, la jeune maison d’édition cherche à promouvoir des voix oubliées ou naissantes en misant sur l’inattendu, l’iconoclaste. Un travail résolument inscrit dans les marges. La grande maison à étages en abrite une plus petite à l’enseigne discrète, repérable sur ses couvertures par un quidam portant capuche. Nous sommes à Meudon-Bellevue, à l’ouest de Paris. D’un côté, un jardin privatif ; de l’autre, la voie ferrée. Et la route des Gardes, « juste en bas », et son ex célèbre riverain, le docteur Destouches. Notre hôte, Pascal Arnaud, feint la surprise. Pourquoi cette visite alors que son catalogue, inauguré il y a deux ans, est encore si « riquiqui » ? C’est juste : huit livres, à la parité parfaite (quatre d’auteurs français/quatre d’auteurs anglo-saxons)...
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58

Quidam, d’un pas sage

En sommeil depuis deux ans, la maison d’édition prend un nouveau départ, plus modeste, mais l’ambition reste intacte : défendre des voix singulières de la littérature contemporaine. L’ennui, c’est que je n’ai pas totalement les moyens de mes folies. Il convient du coup d’être demi fou », avouait Pascal Arnaud, il y a dix ans, dans ces mêmes colonnes, quelques mois après la création de Quidam. La jeune maison au logo portant capuche (dessiné par Moebius) nous faisait alors découvrir B.S. Johnson, Ron Butlin – et le tempérament d’avide dénicheur de son directeur, grand...
novembre 1014
Le Matricule des Anges n°158

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

A B C D E F H I J L M O P R S T U V Z

S

Le Salut viendra de la mer
de Christos Ikonomou
2017
Lmda N°182 Dernières nouvelles de Grèce, sous la plume caustique de Christos Ikonomou : la guerre civile larvée menace. Ceux d’aut’part, qu’ils nous appellent. Et Athéniens. Même nous, ceux du Pirée. Mais ceux de Larissa, de Thessalonique, de Patras ou de n’importe où, ils les appellent tous Athéniens. Et notre coin, d’Aya Marina jusqu’à Bares, ils l’ont appelé le quartier des Athéniens. D’où qu’on vienne, Athéniens, tous. Les Athéniens, les réfuchiés, ceux d’aut’part. » Dans une île grecque, une de ces îles...
Génération perdue
avril 2017
Seule la nuit tombe dans ses bras
de Philippe Annocque
2018
Lmda N°196 Le nouveau roman de Philippe Annocque fait d’une histoire d’amour virtuelle une métaphore du pouvoir des mots et de leurs limites. L’amour est-il une réalité, ou ne s’agit-il que d’une idée ? Une sorte d’aventure que l’on se construirait dans la tête, moins directement palpable, mais tout aussi puissante ou amère ? Quelque chose qui serait à la fois beau, émouvant, angoissant, curieux et incertain, mais également un peu désenchanté. Ou surtout désenchanté : l’expression d’une forme très contemporaine de la solitude,...
Les mots pour le dire
septembre 2018
Sez Ner
de Arno Camenisch
2020
Lmda N°218 Réédition du premier volume de la « trilogie des Grisons », d’un burlesque aussi malicieux et précis qu’un carreau d’arbalète. Sez Ner  : sous ce titre énigmatique se cache une montagne suisse. Un beau bébé des Grisons de 2269 m, sur les pentes duquel semblent – tiens – s’agiter de petites sil- houettes. Approchons-nous. C’est l’été sur l’alpage. L’armailli (le maître-fromager), son aide, le vacher et le porcher partagent un chalet avec veaux, vaches, cochons et couvées. Paysans, touristes, la bergère d’à côté…...
Lutte des classes et petit-lait
novembre 2020

Auteurs