La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Juan Hernandez Luna

Ouvrages chroniqués

Du tabac pour le puma
de Juan Hernandez Luna
1999
Deuxième traduction en français pour Juan Hernández Luna, un auteur de roman noir mexicain né en 1962. Un beau polar à la structure dynamitée. Lorsqu’on se représente le héros type du roman policier, on l’imagine paumé et imbibé. Ezequiel Aguirre, dans Du tabac pour le puma, ne sort pas du cadre, a priori. Il porte l’errance en lui, fume et boit. Signe distinctif plus singulier, il cherche à oublier dans sa pratique de la prestidigitation et des dominos le départ de sa femme Lilian. Si le précédent roman de Juan Hernández Luna (Lmda N°24) possédait le pouvoir grisant de nous égarer dans son intrigue, Du tabac pour le puma regorge de qualités identiques. Il présente également une maîtrise formelle plus évidente. Malgré les...
Benoît Broyart
mars 2000
Le Matricule des Anges n°30
Le Corbeau, la blonde et les méchants
de Juan Hernandez Luna
Mejía, chauffeur de taxi, est embarqué dans une histoire sombre et confuse. Un meurtre, un peintre, une blonde, une photo de James Dean jouant de la clarinette, voilà les éléments hétéroclites de cette première traduction en français de Juan Hernández Luna, jeune auteur mexicain. Bienvenue à Puebla, ville de province où l’on peut « découper la chaleur en larges tranches écumeuses et bâtir avec elles un rempart contre le sommeil, étayé par les cigarettes. » Le lecteur peine à suivre une intrigue décousue mais prend plaisir à s’y perdre. Juan Hernández Luna joue avec les conventions du...
Benoît Broyart
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24