La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur John Cowper Powys

A propos

Femmes fatales Le romancier anglais John Cowper Powys confie l’homme à ses pulsions et à la dictature des femmes. Pour l’éprouver dans sa folie. À l’exception d’une escapade à Londres, l’essentiel de ce roman se déroule autour du manoir d’Ashover, quelque part dans la plaine de Salisbury, et plus exactement dans le Dorset (la patrie de Thomas Hardy). Dès les premières pages, puissamment nocturnes, c’est sombre, limite lugubre : un manoir, la lune, des pâturages inondés, une rivière menaçante (la Frome), le bruit d’une canne sur la route, des chouettes, et la mort qui rôde, déjà presque trop proche (on croit s’être installé dans une nouvelle d’Edgar Allan Poe). Plus loin, comme s’il était besoin de rendre ce décor définitivement...
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92

Ouvrages chroniqués

Rodmoor
de John Cowper Powys
2021
Avec la reparution de Rodmoor, le grand roman de John Cowper Powys (1872-1963), Patrick Reumaux voit ses efforts de traducteur justifiés par le temps. Devant la force de son évidence, l’œuvre de l’Anglais accueille un lectorat toujours plus dense. Construction gigantesque, précise, prenante comme la plupart des romans de Powys, Rodmoor (1916) apparaît comme une tentative syncrétique de projeter les êtres dans la matière du monde, obéissant aux lois d’une cosmogonie personnelle, architecturée par les sévères névroses de leur auteur, obsessionnel et terriblement angoissé. Indices de la...
Éric Dussert
juin 2021
Le Matricule des Anges n°224
Scènes de chasse en famille
de John Cowper Powys , Theodore Francis Powys , Llewelyn Powys , Philippa Powys
2003
Des onze enfants qu’eut le pasteur C.F. Powys, sept écrivirent. Dans un beau livre, dont il est le maître d’œuvre, Patrick Reumaux nous propose quatre facettes de leurs talents. Excellente idée que celle de publier ensemble, comme ils le souhaitaient, les quatre véritables écrivains de la famille Powys, qui est un peu celle des Brontë du XXe siècle. Sont donc réunis ici, L’Aconit (en bilingue) de John Cowper, l’aîné ; Ardente argile de Llewelyn, le frère préféré de John Cowper ; Bois mort (en bilingue également) de Philippa, « l’Aigle de mer », la poétesse, encore jamais traduite en français ; La Clé des champs de Theodore Francis, le plus connu de son vivant. Fuyant tous le puritanisme victorien, ils ont en commun de chasser Dieu « avec un art particulier de...
Richard Blin
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44