La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Guinhut

Message Envoyer un message

Articles

Le Corps de l’âme

Nouveaux récits
de Ludmila Oulitskaïa
Lumière d'un passage Misère d’ici-bas, splendeur d’au-delà : la prose de Ludmila Oulitskaïa éclaire Le Corps de l’âme. Avec un titre en forme de paradoxe, l’on ne peut s’attendre à des clichés lénifiants. Une interrogation tant charnelle que métaphysique s’inscrit au fronton de ces « nouveaux récits » au nombre d’une douzaine. « Toute cette viande, où est son âme, je vous le demande ! » crie l’un d’entre eux. Ainsi pouvons-nous jouer avec les titres : s’il y a « une mort », une « autopsie », peut-être pourrons-nous découvrir le « phénix » qui renaîtrait de ses cendres et l’« Aqua Allegoria » salvatrice… Cette tentative d’effraction d’un « atlas de l’âme » commence par un poème dédié aux femmes de tous...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Les Romans de l’interdit

de Benito Pérez Galdos

Théâtre à la cour

Contemporain de Zola, Benito Pérez Galdós fustige la médiocrité de la société espagnole avec un sens de l’humour et de la satire. Passablement méconnu en France, Benito Pérez Galdós (1843-1920) serait outre-Pyrénées digne d’être placé à la hauteur de Balzac, de Dickens, rien moins. Il n’est donc pas interdit de lire ses Romans de l’interdit, en fait un diptyque : Tormento & Madame Bringas, placé sous l’égide de deux personnages féminins. Après un prologue dialogué dans lequel un écrivain livre ses trucs de romancier...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Une maison à Bogotá

de Santiago Gamboa

Mémoire en pièces

Les cercles d’une vie et d’un monde autour de la maison de Santiago Gamboa. Une maison ne devrait-elle pas être un cerveau réalisé, une personnalité à l’égal de son propriétaire ? Il s’agit bien là de « la demeure idéale » du professeur de philologie qu’un prix a honoré, lui permettant cet achat depuis longtemps convoité. Avec sa vieille tante, gloire ancienne du combat contre l’extrême droite et admiratrice de Castro et de Mao, dont le handicap est peut-être la...
mars 2022
Le Matricule des Anges n°231

Le Rêve des machines

de Günther Anders

Le Rêve des machines de Günther Anders

Il n’y a pas d’obsolescence de Günther Anders. Si nous connaissions le massif philosophique de L’Obsolescence de l’homme et celui romanesque de La Catacombe de Molussie, voici deux lettres inédites. Elles sont adressées en 1960 à Francis Gary Powers, un pilote espion américain arrêté lors d’une mission en Union soviétique, en pleine guerre froide, ce qui fit craindre l’incendie guerrier ou...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

La Stupeur

de Aharon Appelfeld

La Stupeur de Aharon Appelfeld

Publié de manière posthume, La Stupeur est le dernier des romans d’Aharon Appelfeld (1932-2018). Celui qui connut enfant l’enfer d’un camp nazi et s’en évada, ne peut que revenir sur les terres de l’antisémitisme le plus furieux, parmi les décombres de l’Histoire, et plus précisément en Ukraine au début des années 1940. Cette fois notre romancier convoque une curieuse héroïne. Elle s’appelle...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232