La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Éric Dussert

Message Envoyer un message

Éric Dussert

Articles

Une Parisienne au Tibet Exploratrice par goût de l’ailleurs, Isabelle Massieu a dévoilé la première des régions encore mal connues des Français. Sur la plaque verdie de la tombe familiale des Massieu du cimetière Carnot à Suresnes, la place dévolue à Isabelle Massieu arbore un qualificatif : « explorateur ». Son mari, le juriste Octave Massieu (1835-1891) n’en a pas. C’est pourtant lui qui, en l’invitant à travers l’Europe et l’Asie à partager ses voyages professionnels (l’homme de droit était alors très demandé), lui donna le goût du voyage. Elle deviendra l’une des plus étonnantes voyageuses françaises de son temps, comme Charlotte-Adélaïde Dard ou Léonie d’Aunet, tout juste après Fanny Loviot, qui, émigrant à San Francisco en...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Guerre

de Louis-Ferdinand Céline

Ça a débuté comme ça

La parution de Guerre, rédigé par un Céline en pleine mutation, démontre qu’il reste à découvrir certains aspects d’une œuvre roborative. Bien avant l’invention des réseaux sociaux, Louis-Ferdinand Céline a permis la prolifération du blabla intempestif. On doit ajouter que la nature unique et la qualité de son œuvre extraordinaire, son caractère roboratif en particulier, justifient cet intérêt. La nouvelle pièce qui nous est offerte ne déroge pas aux habitudes : Guerre, roman inédit de 1934 enfin publié, est une prose...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Mousquetaires et Misérables

Ecrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres
de Evelyne Pieiller

Beautés et colères contagieuses

Issue du monde du théâtre, evelyne Pieiller est une journaliste et une essayiste vouée à la « parole » et à ce qu’elle porte d’insurrectionnel. Evelyne Pieiller est critique littéraire depuis le milieu des années 1970 à travers les pages de La Nouvelle Critique. Appelée par Maurice Nadeau à rejoindre la prestigieuse Quinzaine littéraire, elle est par la suite collaboratrice du Magazine littéraire, d’Art Press, de Révolution, de L’Humanité (l’hebdomadaire puis le quotidien), avant de devenir responsable des pages culturelles du Monde...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Mémoires de Casque d’or

de Amelie Elie

Sexe et coups et raisiné

Gigolette suscitant la rivalité amoureuse de deux chefs de bandes apaches, Amélie Élie, dite Casque d’or, a raconté son histoire. Il y eut les « canards sanglants » puis la presse à scandale et, toujours, les affaires de mœurs et de sang accaparaient la une. Ça n’a pas beaucoup changé, l’être humain fonctionne toujours grâce aux mêmes ressorts, selon les mêmes mobiles. L’un qui l’avait bien compris, c’était Henri Frémont, un journaliste et romancier, fondateur du Républicain et du Bulletin meusien qui vécut entre 1869,...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis

de Nétonon Noël Ndjékéry

Le roman de Baobabia

Établi en Suisse, Nétonon Noël Ndjékéry raconte l’histoire d’une région qui englobe le Tchad, à travers une fresque dotée d’une île utopique. Né en 1956 au Tchad, Nétonon Noël Ndjékéry s’était fait remarquer déjà en 2019 avec Au petit bonheur la brousse qui relevait de la satire. La vie politique tchadienne y était décortiquée et moquée, ça n’est plus l’objet de la fresque que le prosateur aux trois N. propose avec Il n’y a pas d’arc-en-ciel au paradis. Abordant l’histoire du Tchad. « Face au premier Européen à rafraîchir le bleu...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233