La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Alain Lercher

A propos

Humeurs vagabondes Ni essai, ni traité de morale, Prison du temps d’Alain Lercher est un livre de littérature. Les opinions l’empnt sur les analyses, les sentiments sont souvent plus importants que les idées. En toute liberté. Entre Les Confessions et Les Essais, Alain Lercher penche davantage du côté de Montaigne dans sa façon de parler du tréfonds de son être sans s’ouvrir directement au lecteur. Les Fantômes d’Oradour (Verdier, 1994), son précédent livre décrivait le rapport intime qu’il entretient avec la mémoire collective d’un événement tragique qui, pour des raisons familiales, le touche de près. Les thèmes abordés dans Prison du temps, peuvent sembler moins personnels, comme le postmodernisme (« La fin des imbéciles »), ou le temps précisément. Mais il est aussi question dans ce recueil de la mort du...
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16

Ouvrage chroniqué

Les Fantômes d’Oradour
de Alain Lercher
En mémoire d’Oradour Dans la fièvre de commémoration des événements de l’année 1944, la France vient de célébrer le cinquantième anniversaire du massacre d’Oradour-sur-Glane, qui eut lieu le samedi 10 juin. Ce n’était là qu’une occasion de publier le livre d’Alain Lercher, qui dépasse amplement la simple dimension commémorative. Parce que des membres de sa famille y ont péri, et que sa mère et sa grand-mère ont eu la chance de ne pas s’y trouver ce jour-là, « les Fantômes d’Oradour » n’ont cessé d’accompagner Alain Lercher. A partir de cet « héritage » intime, il montre comment ces...
Christophe Kantcheff
avril 1994
Le Matricule des Anges n°8