La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Fuiter sous les futaies

    Lmda N°249 Depuis une forêt obscure, Irina Teodorescu nous adresse un lumineux récit d’initiation et d’aventures.
    Irina Teodorescu, durant la pandémie, quitte la France pour un bled entre la Pologne et la Biélorussie. Elle y restera plusieurs mois. Pourquoi cette destination si peu touristique ? Et quitter son confort, un « studio en centre-ville, en face de la médiathèque », pour « une cabane (…) au bord d’un village, au milieu d’une forêt vieille de dix mille ans » ? Les premières pages avouent une...
  • L' Ouragan Nabokov. Journal 1958-1959

    Domaine étranger La défense Nabokov La réception de Lolita, vue par sa femme Véra. Si l’expression « l’arbre qui cache la forêt » a bien un sens, nul doute qu’elle s’applique à Vladimir Nabokov (1899-1977). Entre scandale, censure à l’encontre d’un volume confidentiel d’abord publié en anglais à Paris en 1955, chez un éditeur plus que suspect de pornographie sous le manteau – Maurice Girodias – puis devenu best-seller stratosphérique, tout conspire à faire de Lolita le roman emblématique de son auteur, auquel un Cahier de...
  • Fou de Paris

    Domaine français Un fou pas si fou Avec sa façon, unique, de s’engouffrer au cœur du désordre rythmique et charnel des choses, Eugène Savitzkaya nous conte l’errance poético-fantasmatique de son fou de Paris. Si la figure du fou narrateur et personnage est un des modes d’apparition de Savitzkaya dans ses textes – comme dans Fou civil, Fou trop poli ou encore Fraudeur –, elle est surtout – comme celle de l’enfant – une façon de donner corps au parti pris de l’altérité, une manière de faire du principe de déraison une donnée première de la création. Disponible à ce qui s’offre, le fou de Paris a la bougeotte, et le livre éponyme se construit de...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

Verre paradis

La libraire du bourg a reçu un exemplaire de l’ouvrage en exclusivité, début août. Elle l’a aimé et consent à le prêter à condition que ce partage demeure confidentiel. Pas un mot sur le livre avant sa sortie officielle : si cette faveur venait aux oreilles de l’éditeur, elle en prendrait pour son matricule (clin d’œil appuyé). Juré. On lira Panorama, le dernier roman de Lilia Hassaine en loucedé. Et craché, on n’en parlera à personne. Jusqu’à l’an passé, la jeune femme animait une chronique dans l’émission Quotidien sur la chaîne TMC. Sa mission consistait à « décrypter » l’actualité et...
Le Matricule des Anges n°246
Tove Ditlevsen

un auteur

Tove Ditlevsen

Chronique
Traduction

Julia Chardavoine*

Poubelle, de Sylvia Aguilar Zéleny Lorsque Benjamin Burguete, alors éditeur au Bruit du monde, m’a demandé mon avis sur le dernier roman de Sylvia Aguilar Zéleny, j’avais entendu parler à maintes reprises de l’auteure, mais je n’avais jamais rien lu d’elle. Sylvia était avant tout, pour moi, la directrice du renommé Master en écriture créative de l’Université de Texas d’où étaient sorties de jeunes écrivaines prometteuses, comme Alaíde Ventura. J’ai alors plongé dans Basura – qui allait devenir Poubelle en français – avec curiosité et dévoré le texte en quelques heures à peine, saisie par la maîtrise du récit et la finesse...
Le Matricule des Anges n°244
  • Montevideo

    Domaine étranger Le numéro de la valise Avec ce livre comme un tour de passe-passe, Enrique Vila-Matas joue les illusionnistes. Beau truc. On sous-estime le drame de l’écrivain bibliomane. Le malheureux endure non pas le vertige de la page blanche mais celui de la noire : une parasitose jaillie de la Bibliothèque, tous les livres qu’il a lus venant se jeter sur ses pages comme une colonie de poux sur les cheveux d’un gosse. Les traitements n’y font rien, le peigne à ratisser les lentes laisse encore passer entre ses dents de vivants intrus montés sur ressorts, et qui ont les...
  • Poëmes

    Poésie Hölderlin, un saint de la poésie Il voyait dans la beauté d’un monde hanté par les paysages d’une Grèce idéale, l’effraction sublime du sacré. Entre chant nuptial et souffrance tragique, sa poésie cherche à réconcilier la nuit et la lumière. Lire Hölderlin aujourd’hui n’a rien d’évident. Profitons donc de la reparution d’un choix de Poëmes de Friedrich Hölderlin, dans la version française de Gustave Roud, pour le (re)découvrir et constater combien la manière dont il ordonne son dire, construit son chant et développe, sur un pur mode d’exaltation, une parole souveraine dans sa joie de nommer, mérite le détour. Contemporain de Beethoven et de Bonaparte, Hölderlin, né en Souabe en...
  • Pascal. Tombeau pour un ordre

    Poches Entre grâce et néant Vouloir lire les Pensées de Pascal en évitant le vertige, c’est vouloir lire autre chose que les Pensées. Marianne Alphant en fait l’expérience au fil d’une lecture aventureuse tout en rapport d’écoute et de quasi-dialogue. On ne sait jamais où nous emmène un livre, surtout quand il s’agit d’un livre resté à l’état d’ébauche, d’une suite de pièces et de morceaux, de fulgurances et d’éclairs géniaux – le roseau pensant, l’esprit de finesse et l’esprit de géométrie, qui veut faire l’ange fait la bête, le nez de Cléopâtre… – et quand leur auteur est, avec Rimbaud, l’un des écrivains les plus manipulés de la littérature française. Marianne Alphant, qui aime voyager...
  • L' opéra de quat’sous. film de quat’sous. procès de quat’sous

    Théâtre Un opéra tout neuf L’œuvre culte de Bertolt Brecht, nouvellement traduite, bénéficie d’un remarquable travail éditorial. L’Arche, la maison d’édition qui veille historiquement sur les œuvres de Bertolt Brecht, poursuit avec constance et intelligence son travail autour des textes du grand dramaturge allemand. Après avoir publié en romans graphiques Histoires de monsieur Keuner et La Résistible Ascension d’Arturo Ui, elle entreprend cette fois de nous faire redécouvrir son œuvre la plus célèbre, L’opéra de quat’sous à travers une très belle édition critique. En...
Intemporels
par Didier Garcia

Héros malgré eux

Les aventures de Francoquin, Don Quichotte de la stratégie militaire, par Yak Rivais (né en 1939). Un livre hénaurme. Si la truculence d’un Rabelais ne vous a jamais rebuté, si la bêtise du couple Ubu de Jarry vous amuse plus qu’elle ne vous agace, si les fantaisies romanesques de Boris Bian vous séduisent, et si l’humour déjanté des Monty Python ne vous tape pas sur les nerfs, alors vous pouvez sans crainte vous aventurer dans ce livre, car c’est un peu tout cela que vous y retrouverez. Sinon, mieux vaut passer votre chemin. De quoi s’agit-il précisément ? D’un peu de tout, de presque rien, et le plus souvent de n’importe quoi. Presque rien, c’est surtout vrai pour l’intrigue. Qui ne brille pas par sa...
Le Matricule des Anges n°161