La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Loin sont les jours dansants

    Lmda N°225 Dans un chant qui déshabille l’âme, Fouad El-Etr revient sur quelques scènes primitives, donatrices des grands chemins de sa poésie.

    En mémoire d’une saison de pluie

    Un sang de songe irrigue le premier roman de Fouad El-Etr, l’un de nos plus grands poètes francophones, fondateur, en 1967, de La Délirante, une revue devenue mythique, éditeur et traducteur de Keats, Shelley, Dante. Un roman où il se souvient, s’enfonce dans les sentiers aléatoires de la mémoire, écarte les années comme des broussailles pour retrouver des lieux et des visages. Se remémorer...
  • Le Livre des nombres

    Domaine étranger Le sursaut de la mémoire Saga familiale, Le Livre des nombres de la Roumaine Florina Illis pose cette question : est-ce le courant de l’Histoire qui fait le bien et le mal ? Dans l’Ancien Testament, le « Livre des nombres » s’occupe de recenser les Israélites entre la sortie de l’esclavage égyptien et l’accession à la Terre promise. Ses récits, prophéties, lois et généalogies auraient, selon une tradition légendaire, été rédigés par Moïse en personne. Comme en écho à cette autorité biblique, la romancière roumaine Florina Ilis fomente une histoire de la Transylvanie, tenaillée entre Autriche-Hongrie, Roumanie et...
  • La Sacrifiée du Vercors

    Domaine français La face sombre de la Libération Un roman noir qui suit les traces obscures et sanglantes de l’épuration en France. François Médéline s’attache dans la plupart de ses romans noirs aux années 80 et 90, à des faits divers politiques et des intrigues policières tortueuses, exception faite de Tuer Jupiter, amusante satire sociale où Emmanuel Macron se retrouve victime d’un complot… Le voici, avec La Sacrifiée du Vercors, dans l’exercice du roman policier historique, et force est de constater qu’il y trouve ses aises, en situant un crime en 1944, à la fin de...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

Coupez !

Une publicité, à la radio, qui promet une histoire « bouleversante ». Et le même jour un entrefilet dans la presse régionale, annonçant que l’auteure, « compagne de Claude Lelouch », tiendra ce jeudi une séance de dédicaces dans la librairie de la ville. On télécharge Trois, de Valérie Perrin. Vive la liseuse. Le contact avec le papier, l’odeur du livre, le plaisir d’annoter ou de corner les pages, foutaises. Concédons toutefois un défaut à l’engin : il laisse l’utilisateur dans l’ignorance de la longueur de l’œuvre. Certes, le temps de lecture restant s’affiche sur l’écran, mais le...
Le Matricule des Anges n°224
Jean-Louis Giovannoni

un auteur

Jean-Louis Giovannoni

Chronique
Traduction

Clément Bondu

Journal, premiers cahiers 1954-1960, d’Alejandra Pizarnik Portrait de l’artiste en jeune femme, Pizarnik a 18 ans quand elle commence à écrire le premier cahier de ce qui deviendra son Journal, sans qu’il soit possible de lui prêter au départ une quelconque velléité éditoriale (cela viendra assez vite). Au début, donc, tout a plutôt un air de défouloir. Cracher la rage, la souffrance qui est là comme depuis l’origine. Et puis, jouer à écrire, à penser, à construire sa vie avec ça, ou son rôle, c’est sans doute la même chose. Sans oublier cet humour acerbe, noir et joyeux qui, quoi qu’on dise, a de clairs accents argentins. C’est qu’il y a...
Le Matricule des Anges n°221
  • Marconi en personne

    Domaine étranger Sous le plafond de verre Dans son quatrième roman, Gilles Moraton ébauche le portrait d’une société étouffante et mollement autoritaire. Si proche cependant de la nôtre… Le narrateur de Marconi en personne appartient à la confrérie des solitaires insomniaques, de ceux qui à l’instar de Shéhérazade parlent pour repousser les ténèbres. Habitant seul un appartement des nouveaux quartiers grâce à sa « capacité d’allégeance à la nouvelle gouvernance et (son) respect des lois », il est sans passion, sans excès, sans révolte. De ces hommes qui descendent plus du mouton que du singe… « Nous avons courbé l’échine...
  • André du Bouchet, une écriture en marche

    Poésie Exacte nudité du jour Essayiste et critique, Michel Collot rassemble ses essais sur André du Bouchet. Éditeur des carnets du poète, il en restitue l’expérience de transcription. Les deux premiers livres qu’André du Bouchet publie, Air (1951) et Sans couvercle (1953), disent d’emblée un élément invariant à toute sa poétique : celle d’être exposé, ou de s’exposer, non à ce que l’on ignore de soi et de ses propres tourments, mais au dehors, à sa seule souveraineté. Maurice Blanchot entendait par dehors une force non-cernable, non-atteignable. Penser le dehors, en faire l’expérience, suppose pour lui une impossibilité...
  • Foucault en Californie

    Histoire littéraire Les mots et les doses Le récit hagiographique du trip de Michel Foucault dans le désert Mojave est à lire comme une BD de Crumb. Foin de l’enthousiasme de sa quatrième de couverture, le livre laisse perplexe. Surtout promu comme la preuve qu’une prise de LSD par Foucault en 1975 aurait « bouleversé son existence et son œuvre », le récit de Simeon Wade, le très allumé guide du penseur français dans la Death Valley, peine à convaincre, ainsi qu’à pouvoir « aussi être lu comme un texte littéraire », tant il est écrit avec les pieds. Mais, en guise de consolation, on...
  • Le Théâtre italien en résistance : 1990-2020

    Théâtre E viva Italia ! Un magnifique ouvrage montre la vitalité du théâtre italien contemporain, espace de liberté, d’exigence et de résistance. Dans la collection « Les cahiers de la Maison Antoine Vitez », les éditions Théâtrales publient ce qu’il faut bien appeler une somme concernant la scène théâtrale italienne contemporaine. Une somme qui n’est pas seulement l’addition d’extraits de textes visant à donner un aperçu de ce qui s’écrit et se publie aujourd’hui en Italie, mais aussi et tout à la fois une histoire de ce théâtre, une mise en perspective le replaçant en permanence...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

La couleur moderne de la poésie

Haut-fonctionnaire, poète et militant, André Spire fut à la fois de la Poésie, du Sionisme et de la Sociale. Il a vécu quasi centenaire : né en 1868, il a disparu en 1966, le temps de traverser deux siècles. Soit trois civilisations ou presque. Autant de guerres – si l’on oublie les guerres « à bas bruit » pré-libératoires dans les colonies, et il aurait connu une paire de révolutions s’il avait pu attendre Mai et le centenaire de sa naissance… Ce personnage, c’est André Spire, poète, essayiste et militant trop peu lu dans ses œuvres. La seule évocation de son essai Plaisir poétique et plaisir musculaire (José Corti, 1949 ; 1966) devrait lui valoir quelque curiosité, comme le fait de savoir...
Le Matricule des Anges n°220