La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Entretiens

Les articles

L' Été où tout a fondu

de Tiffany McDaniel
Démoniaque Ohio Deuxième roman de Tiffany McDaniel, L’Été où tout a fondu ramène le lecteur à Breathed et invite le diable à une dramatique villégiature. Avec Sal, sa peau sombre, ses yeux verts, la chaleur envahit les rues de Breathed, s’infiltre, dévore au plus profond les cœurs et les âmes. L’Été où tout a fondu est un roman sans espoir, au lyrisme dramatique, laissant jaillir des fulgurances lumineuses quand tout fond au noir. Famille, communauté, intolérance, racisme, religiosité : tout s’y mêle, tout s’y brouille, tandis qu’avec la chaleur, les esprits s’égarent, la folie gronde. Tiffany McDaniel, nous vous avons découverte en France avec Betty (Gallmeister, 2020). Vous aviez besoin d’écrire ce récit autobiographique avant de...
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

Andrée Chédid : l’humain de la métaphore

Au fil des romans et des nouvelles, Par delà les mots, paru chez Flammarion, reprend la quête insatiable du poème. Née au Caire, résidant à Paris depuis 1946, Andrée Chédid parle avec un accent qui lui donne une voix chaude, grave et qui fait un peu rouler les r. Peu de son enfance, ou de sa vie personnelle. Ses nombreux romans, s’ils lui permettent de projeter parfois des figures de sa vie intérieure, sont sa manière la plus claire d’être présente au monde, à la communauté des hommes. Son véritable...
juin 1995
Le Matricule des Anges n°12

Jesan-Luc Sarré : modifier le débit

Rencontre avec Jean-Luc Sarré pour la sortie de Embardées. Une poésie tonique comme un rapt. Rencontré dans un café près de la place St Sulpice, Jean-Luc Sarré (né en 1944 à Oran), grand front yeux noirs cernés par de larges sourcils, quelque peu méfiant envers ce qu’il aurait bien à dire de sa propre poésie, nous a parlé de son trajet -et parlé vite, débitant 300 mots/minute dont il mâche et avale les dernières syllabes-, de ses premiers livres, tels que La Reprise (Orange Export...
juin 1995
Le Matricule des Anges n°12

Michel Deutsch : réquisitoire pour Brecht

Deux titres de Michel Deutsch sortent en librairie, mais cet homme de théâtre et de plume, engage depuis toujours, préfère réagir au Brecht et Cie de Fuegi. Vraie colère. Auteur, dramaturge, metteur en scène, poète, essayiste… Difficile, en quelques substantifs, de faire le tour d’un homme dont la carrière s’inscrit déjà dans l’histoire du théâtre français. Pétri de littérature allemande et amateur de polars américains, Michel Deutsch poursuit -en plus de 20 ans et près de 30 textes- une exploration passionnelle et attentive de la langue. Des années TNS...
juin 1995
Le Matricule des Anges n°12

Goffette : l’insaisissable désobéissance

Après le succès de La Vie promise et le prix Mallarmé récompensant Eloge pour une cuisine de province, Guy Goffette affirme une poésie d’acide et de blues. Le Pêcheur d’eau sort chez Gallimard. Sous son chapeau de feutre noir, mais sans feu de bois, sans veillée de flamenco autour des roulottes, un gitan qui aurait égorgé père et mère dans un rêve en voulant les serrer contre lui, Guy Goffette est l’incendiaire de sa propre vie : il pille, saccage, allume des brasiers pour les éteindre ensuite. Un chien. Guy Goffette est un chien en poésie - Supervielle, Jammes, Claudel lui...
mars 1995
Le Matricule des Anges n°11

Auteurs liés