La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Guillaume Contré

Message Envoyer un message

Guillaume Contré

Articles

Manuel de Réisophie pratique

de Laurent Albarracin
Guide de la chose C’est dans la présence concrète de la chose que gît la promesse de la poésie, ce que Laurent Albarracin nous démontre dans un revigorant manuel. Que nul n’entre ici s’il n’est tautologue », prévient d’emblée le poète, qui a justement fait de la tautologie un axe majeur de sa poétique. Puisque « c’est à sa dimension de chose que se mesure la chose », étant entendu que la chose, étant une chose, ne serait être autre chose que ce qu’elle est, une chose, il ne restait au poète qu’à se retrousser les manches pour inventer, non pas ex nihilo mais à partir d’une solide observation de l’existant (peuplé à ras bords de choses qui sont bien des choses), une science. Celle-ci s’appelle la Réisophie, et la voici dotée de son manuel, car cette...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Romans et chroniques dublinoises

de Flann O’Brien

L’Irlande et ses doubles

La réédition de ses œuvres quasi complètes devrait permettre de replacer sur la carte littéraire le nom de Flann O’Brien (1911-1966), barde fantasque, là où il convient : au plus haut. Il faudrait être bégueule (on en connaît) pour ne pas se réjouir de l’heureuse initiative des Belles Lettres en proposant au lecteur français un unique – quoiqu’un peu encombrant – volume contenant l’essentiel de l’œuvre de Flann O’Brien, écrivain irlandais jusqu’au bout des ongles et de la bouteille de malt. Espérer que cela contribuera à lui offrir enfin la reconnaissance que notre pays lui...
octobre 2015
Le Matricule des Anges n°167

Booming

de Mika Biermann

Far west kaléidoscopique

Avec l’humour et l’assurance tranquille d’un narrateur né, Mika Biermann s’empare du western pour multiplier les possibles de la fiction. Le western a-t-il de beaux restes ? Pas sûr que Mika Biermann s’en préoccupe. Les restes – beaux ou laids – d’un genre où le cliché fait loi (à cause peut-être d’un certain Leone, qui dès les années 60 l’avait converti en parodie), il les cueille en l’état d’un air ravi pour monter sur si douteux matériau l’édifice de son Booming. « Une porte s’ouvre sur le désert » et le lecteur se retrouve...
septembre 2015
Le Matricule des Anges n°166

Mémoires des Failles

de Philippe Annocque

Mémoires apocryphes

Dans une prose élégante, Philippe Annocque se propose de reconstituer l’immensité de tout ce qu’il n’a pas vécu. La mémoire, qu’on aimerait voir comme un outil fiable, une grande et belle étagère où aller piocher régulièrement de beaux volumes reliés dans lesquels retrouver, nets ou flous, diverses anecdotes, faits et gestes correspondant à ce que l’on appelle faute de mieux « les étapes de la vie », s’avère trop souvent instable, propice à l’équivoque. Impossible de s’y fier. La mémoire, pour tout...
juin 2015
Le Matricule des Anges n°164

Héros

de Denis Jampen

Prosodie chahutée

Quarante ans après son écriture, Héros devait rouvrir une page possible de l’école Minuit – ce qui n’a pas eu lieu. La publication posthume de textes d’auteurs plus ou moins oubliés dont les manuscrits connurent le trop long purgatoire de quelque obscur tiroir requiert souvent la présence, afin de mieux en accompagner la venue (ou l’éventuel retour) au monde du livre imprimé, d’un appareil théorique ou d’une esquisse hagiographique. Héros n’y coupe pas, l’écrivain Arno Bertina se chargeant d’encadrer le...
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162