Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Tous dispers
de
Robert Morel
Oc?anes
6.10 €


Article paru dans le N° 025
janvier-février 1999

par S.B.

*

    Tous dispers

Il arrive parfois que le titre d'un ouvrage résume bien son contenu. Tous dispersés, deuxième recueil de Robert Morel est de ceux-là. L'impression que l'auteur nous laisse au fil des pages, est celle d'une errance manquée, d'un but non atteint. On sent la bonne volonté du poète malgré la naïveté et le manque de grâce flagrant. La majorité du recueil évoque la forme du haïku, mais la lourdeur des rimes et les jeux de sonorité facile nous laissent désabusés : "Dans l'eau glauque/ Tombe un gland/ Écoutez C'est le glas". Le recueil se compose de trois parties, Quartier, puis Champ Clos où la campagne prend le relais du béton et du bitume dans une nature marquée par la présence du facteur qui apporte les nouvelles aux hommes. Enfin Éphémères Locataires, ultime partie bien supérieure au reste de l'ouvrage, où l'on est heureux de découvrir quelques bons vers : "Dans la maison qu'éclairait leur enfance/ Les choses ont refusé nos ombres/ Nous avons repassé le seuil/ Un soleil violent plaquait au sol/
Des guenilles de honte".

Océanes
30 pages, 40 FF

 Tous dispers de Robert Morel

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

S.B.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos