Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Café Rousseau
de
Jacques Josse
Digitale
11.43 €


Article paru dans le N° 033
janvier - mars 2001

par Pierre Hild

*

    Café Rousseau

"Tout, ici, crève à petit feu". Goëlo forme une communauté dispersée d'hommes semblant survivre et s'épauler des petits verres qu'on descend sec, d'un réservoir d'histoires qui poussent comme herbe folle. À Goëlo, jusqu'au curé, tout est fantôme, diablerie. Rousseau, patron du bistrot, n'en finit pas de mourir; les autres attendent on ne sait quel retour ou quel arrêt. "Je suis sur le départ", "J'ai l'impression d'être au bout du monde" : ces paroles du mourant semblent celles de chacun, pris dans la traine d'une lente agonie qui "ne peut pas partir comme ça". Jacques Josse, de sa prose rugueuse, rassemble les pauvres heures d'un monde qu'efface la marche du monde. Son regard fraternel, sans concession ni miel, éclate les eaux-fortes de cette pénombre d'éclairs chaleureux rappelant les vertus de l'eau-de-vie. De fortes retrouvailles avec l'auteur d'Un habitué des courants d'air, publié l'an dernier aux éditions Cadex.

Éditions la Digitale
87 pages, 75 FF

 Café Rousseau de Jacques Josse

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Pierre Hild

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos