Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Central
de
Thierry Beinstingel
Fayard
14.94 €


Article paru dans le N° 032
septembre - novembre 2000

par Franck Mannoni

*

    Central

Cadre dans une société de télécommunications, Thierry Beinstingel a puisé dans un monde qu'il connaît bien pour inspirer l'intrigue de son premier livre. Décrire Central? Un récit, une progression en spirale de la périphérie vers le centre. Partant de quelques événements anodins, progresser vers l'oeil du cyclone : un endroit calme, la clarté enfin découverte. Au départ de ce mal-être, une injonction administrative venue des hauteurs de la Direction : effectuer une "Description d'emploi"- définir son utilité- et, pour ce faire, n'employer aucun sujet, que des verbes à l'infinitif, nommer l'action plutôt que la vivre, gommer toute personnification, toute référence humaine au salarié.
Dès lors, pour le narrateur, un véritable blocage, une révolte, une envie d'écrire un plaidoyer contre le procédé, révélateur de toute une idéologie. Pour être efficace, utiliser les mêmes armes que l'adversaire "et renvoyer la balle,...le rouge du langage guerrier... Se venger, oublier, écrire... Échapper aux mots vides à force de rabâchage... Comprendre la marche du monde et du temps... trouver la clé des insomnies de mes nuits de dimanche à lundi". Et s'interroger : "Comment une entreprise inadaptée à la littérature pouvant fabriquer une telle puissance du mot". Ne pas oublier d'évoquer les évolutions subies : la privatisation, dire "l'ouverture à l'économie privée", l'informatisation, la préretraite : avancées-reculades. Penser à énumérer les moyens les plus sûrs pour faire vivre les "métiers inutiles : la réunion, le groupe de travail ou de réflexion". Écorcher la sacro-sainte et très éloignée "Direction", faite de "luttes intestines, fayotages...dans le souci de chacun de défendre sa part de souveraineté". Réussir à faire jaillir l'émotion de phrases tronquées, apparemment privées de toute vie, montrer que le style naît de la contrainte et que d'un mal, toujours, un bien peut surgir.

Central
Thierry Beinstingel

Fayard
250 pages, 98 FF

 Central de Thierry Beinstingel

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Franck Mannoni

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos