Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Exil intermédiaire
de
Céline Curiol
Actes Sud
21.90 €


Article paru dans le N° 108
Novembre-décembre 2009

par Anthony Dufraisse

*

    Exil intermédiaire

Qu'est-ce qui fait qu'une vie de couple se défait ? Qu'un amour, ou ce que l'on croyait tel, vole en éclats ? Vastes questions, déjà mille fois posées, à chaque fois, en fait, qu'il y a rupture entre deux êtres qui s'étaient promis l'un à l'autre. À son tour Céline Curiol s'en saisit. Deux femmes, Éléna et Miléna, lui fournissent la matière de son roman, le troisième. Les prénoms de ses personnages riment mais pas seulement : leurs vies aussi. Toutes deux se trouvent en 2008 au bord d'une rupture, c'est-à-dire au commencement d'une fin, celle d'une vie commune. Toutes deux plongées dans cet " exil intermédiaire " que sont les moments d'incertitude. Toutes deux, mais chacune de son côté, pareillement déséquilibrées.
Car une rupture c'est d'abord cela : une perte d'équilibre. Les repères vacillent, et c'est ce vacillement du sens et des sens que raconte admirablement Céline Curiol. Les histoires de ces deux femmes s'écrivent en miroir, leurs voix se croisent. Mais pas leurs vies que la romancière a choisi de situer à New York. Pourquoi cette ville et pas une autre ? Peut-être parce que l'auteur y a longtemps vécu, peut-être parce que New York, comme la vie des personnages, a été brisée. Avec les attentats du 11 septembre contre les tours du World Trade Center, la ville et son image d'infaillibilité ont été séparées. Là aussi une dissociation a eu lieu et un parallèle se dessine entre la vie et la ville : à la dispersion, l'effritement de la vie amoureuse d'Éléna et de Miléna fait écho, toutes proportions gardées bien sûr, la disparition et l'effondrement des symboles de la cité. Pour dire tout ça, " l'acuité psychologique de Curiol est étonnante ". Le compliment est signé d'un écrivain new-yorkais bien connu, un certain Paul Auster, et concerne Voix sans issue, le roman par lequel Céline Curiol a été révélée. Il peut aussi s'appliquer à ce livre dont on sort profondément remué.

EXIL INTERMÉDIAIRE
de CÉLINE CURIOL
Actes Sud, 427 pages, 21,90 e

 Exil intermédiaire de Céline Curiol

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Anthony Dufraisse

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos