Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Le Sari vert
de
Ananda Devi
Gallimard
16.50 €


Article paru dans le N° 107
Octobre 2009

par Richard Blin

*

   Le Sari vert

Poursuivant son chemin au coeur de la violence, Ananda Devi questionne dans son nouveau roman la force du négatif en nous et cherche à comprendre comment la violence de l'amour peut se retourner en amour de la violence.
Sur son lit d'agonie, dans une maison de l'île Maurice, un vieux médecin parle, veillé par sa fille - " Quand sa mère est morte, elle a pris sa place dans ma vie, mais plutôt comme un animal de compagnie " - et sa petite fille. Il les terrorise - " Destructibles et friables, elles sont des poupées de chiffon contorsionnées selon mes besoins ". Mais à présent qu'il est devenu dépendant, elles en profitent pour régler leurs comptes. Dialogues d'une rare brutalité s'élevant sur le fond de visions, de souvenirs et de secrets qui, dans une sorte de flottement somnambulique, viennent hanter le " Dokter ", un demi-dieu pour tous, " un soigneur, un sauveur " vénéré, un orphelin qui a connu la pauvreté et s'est construit tout seul avant d'épouser les 17 ans d'un " arc-en-ciel ", d'" un feu d'artifice " née dans la haute société.
Bonheur de courte durée car rien ne ressemble à ce qu'il avait imaginé, une maison parfaitement entretenue et " une femme au visage nocturne et à la natte infinie " capable de lui faire oublier ses morts, ses gangrènes, ses infections... Impasse tragique. Alors face au refus farouche de son épouse de se plier aux ancestrales traditions, et se sentant comme expatrié de ses droits, il va devenir violent. " Personne n'a su expliquer cela, mais c'est la vérité : la violence est une grâce ".
Ce sont les rouages de cette irrépressible injonction pulsionnelle, et l'inéluctabilité de sa folle logique, que nous révèlent le soliloque et les réponses du Dokter. Affrontant l'insupportable vérité comme les questions qui dérangent (qu'est-ce qu'un monstre ? une " police des pensées " est-elle acceptable ?), c'est à une sorte de parade sauvage autour d'une femme qui prend feu, que ressemble ce livre, tout en tension tragique et tendresses de fil de fer barbelé.

LE SARI VERT
d'ANANDA DEVI
Gallimard, 224 pages, 16,50 e

Le Sari vert de Ananda Devi

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Richard Blin

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos