Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Sigila N?23 (La nuit)
de
Prenom auteur Nom Auteur
Editeur
16.00 €


Article paru dans le N° 103
Mai 2009

par Dominique Aussenac

*

    Sigila N?23 (La nuit)

A partir du moment où origines et fins de la vie demeurent inconnues, que peut être notre perception du monde ? Le réel lui-même s'apparente à un voile tout couturé de mystères. Pas étonnant que la revue bimestrielle, transdisciplinaire et franco-portugaise Sigila poursuive inlassablement sa traque. Vingt-trois numéros ont exploré le secret sous de multiples et étonnantes facettes : Géométrie du secret, Temps du secret, Secret des sens, des origines... Après L'ombre, voilà que la revue s'attaque à l'immensité de la nuit - la lusitanienne noite. Disciple de Bachelard et de Jung, c'est le philosophe Gilbert Durand, directeur du Centre de recherche sur l'imaginaire, qui a dirigé ce numéro. Dans la préface, il évoque l'évolution de l'image de la nuit au cours des siècles, à travers l'histoire et les arts.
Ainsi l'Inquisition, la plus formidable machine à broyer de l'humain, a pu correspondre au primat des ténèbres sur la lumière. Doit-on aujourd'hui écouter ceux qui en dénoncent ses modernes avatars : l'Opus Dei et certains papes élevés sous svatika ? La réconciliation avec la nuit date de 1600 et " les premiers opéras mettant en scène Orphée et Eurydice par Crespy et Monteverdi. " Au XIXe siècle, " la musique elle-même fait place progressivement au nocturne, qui est une apologie plus ou moins cachée de la nuit. " Voir Chopin, Fauré, Schumann, Beethoven, Novalis ou Weber. " Mallarmé ouvre notre modernité au renouveau de la nuit ! ". Aujourd'hui la peinture de Soulages exprime " l'émancipation du noir total, envahissant la toile par le chant noir de la nuit. " De là à affirmer que l'élection d'Obama célèbre " l'ère de la nuit triomphante ", il y a un fossé que certains pourraient aisément franchir. Dominique Ponnau, conservateur général du Patrimoine, nous invite plus simplement à contempler à nouveau " l'éclat pur et tremblant de la bienheureuse Nuit pascale, en attendant de la traverser à notre tour. " Tandis que Bernard Sesé dans sa Poétique de la nuit selon saint Jean de la Croix cite Jean Baruzi : " par un prodige de
Dans une deuxième partie, l'Anthologie du secret rassemble des textes de Joseph Von Eichendorff, Khalil Gibran, Álvaro de Campos, Eugénio de Andrade... Si ce numéro contient moins de contributions lisutaniennes et ethnologiques que les précédents, Sigila, toujours savante, parfois académique, permet de vaincre les ténèbres tout autour de minuit.

Sigila N° 23, 246 p., 16 e (21, rue Saint-Médard 75005 Paris)

 Sigila N?23 (La nuit) de Prenom auteur Nom Auteur

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Dominique Aussenac

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos