Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

L' Art du roman
de
Virginia Woolf
Points-Seuil
9.50 €


Article paru dans le N° 102
Avril 2009

par Didier Garcia

*

   L' Art du roman

Publiée en France pour la première fois en 1979, cette compilation posthume réunit des articles et des textes de conférences rédigés entre 1919 et 1940. Virginia Woolf (1882-1941) y réalise une incursion toute personnelle dans la modernité du roman, ou si l'on préfère dans cette exploration romanesque par laquelle les écrivains s'efforcent d'approcher de plus près la vie tout en bousculant la plupart des conventions. On y retrouve à peu près tous les " noms représentatifs " (l'expression est de Woolf), autrement dit tous les écrivains qui ont fait la fortune du roman : Tolstoï, Walter Scott, Jane Austen, Henry James, Dickens, Dostoïevski, ainsi que ces trois monuments que sont à ses yeux Laurence Sterne (avec son Trsitram Shandy), Proust et Joyce.
Ceux qui ont fréquenté ses romans (La Promenade au phare, Les Vagues) ne s'étonneront pas de voir sa préférence aller aux écrivains qui s'attachent à l'immense complexité de l'âme humaine. Mais là où ses textes ont de quoi surprendre c'est qu'il ne s'agit jamais à proprement parler de théorie. Ce que Woolf propose ici, loin de tout dogmatisme et de tout esprit de chapelle, c'est un parcours de lecture, le sien en l'occurrence (un peu comme si elle lisait en direct sous les yeux du lecteur), riche de ses enchantements, de ses découvertes et de ses déceptions. La lectrice est d'ailleurs si présente que l'on perçoit à peine l'écrivain qu'elle était, si l'on excepte le seul conseil qu'elle s'autorise à livrer, comme malgré elle : " Écrivez toujours, écrivez librement ; mais comparons toujours ce que nous avons écrit avec ce que les grands écrivains ont écrit. C'est humiliant mais c'est essentiel. "
De texte en texte, Woolf parvient à rendre cet immense bouillonnement artistique du début du siècle et à laisser entendre que l'époque accouchera tôt ou tard de quelque chose d'immense. L'avenir littéraire ne lui donnera pas tort.

l'art du roman
de virginia woolf
Traduit de l'anglais par Rose Celli, Points, 248 p., 9,50 e

L' Art du roman de Virginia Woolf

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Didier Garcia

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos