Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Dieulefit ou Le Miracle du silence
de
Anne Vallaeys
Fayard
19.00 €


Article paru dans le N° 093
Mai 2008

par Virginie Mailles Viard

*

    Dieulefit ou Le Miracle du silence

Elles étaient 2500 âmes dans ce village de la Drôme provençale. Au plus fort de la sauvagerie nazie, par un prompt mouvement de résistance, elles se retrouvèrent 5000. Juifs, communistes, résistants, orphelins... tous les parias trouvèrent refuge à Dieulefit ; pas un ne fut arrêté ou déporté. " Au fond, nous étions un petit pays tranquille, un cercle fermé, mais les gens de Dieulefit n'ont jamais rien dit. On pourrait appeler ça : le miracle du silence. "
Anne Vallaeys promène son pas d'historienne dans ce village emblème de la résistance. " Je me suis laissée porter vers des passages minuscules, percés dans les façades ; alors une autre ville s'est dévoilée, en ruelles sombres, toutes de voûtes et d'arcades. On dirait les nervures d'une feuille de mûrier. "
Derrière les corridors de l'école libre de Beauvallon, on croisera les demoiselles Marguerite Soubeyran et Catherine Kraft. Elles créèrent cette Thélème utopique où sous les bombardements on écoutait Mozart, où Henri-Pierre Roche écrivit les premières lignes de Jules et Jim. Au fond de la mairie oeuvre Jeanne Barnier, secrétaire devenue faussaire pour couvrir les réfugiés. " Equipée de caractères de caoutchouc, de pinces typographiques, elle fabriquait des sceaux de bien des communes de France ".
Le massif du Vercors, les montagnes de Poët-Laval et de Saint-Maurice nicheront les pourchassés. Pas un lieu, pas un habitant, ne fermera sa porte aux proscrits du régime de Vichy. Dieulefit, " capitale intellectuelle et esthétique de la liberté ", fut le havre de Louis Aragon et d'Elsa Triolet, d'Emmanuel Mounier fondateur de la revue Esprit, du poète résistant Pierre Emmanuel. À l'instar des Sarrasins qui autrefois envahirent cette contrée, ils ont pu dire " "Allah Ba !" face à ce décor (...), Allah pour "Dieu", Ba pour "Il l'a fait" ".

Dieulefit ou le miracle du silence d'Anne Vallaeys
Fayard , 248 pages, 19 e

 Dieulefit ou Le Miracle du silence de Anne Vallaeys

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Virginie Mailles Viard

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos