Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Les Heures creuses
de
V?ronique Gentil
Pierre Mainard
11.00 €


Article paru dans le N° 089
Janvier 2008

par Dominique Aussenac

*

   Les Heures creuses

Qu'importe le flacon : carnet de voyage, carnet intime, carnet d'esquisses, recueil de poèmes en prose, livre d'heure, l'ivresse est là. Deux textes délivrent leur liqueur d'or, leur liqueur d'os, mortifère et vive. Le premier " Esquisses d'atelier " convoque l'oeil, la main, le pied. Véronique Gentil, peintre, nous entraîne sur ses terres de la Vienne, traversées par la Charente. Les paysages se fondent en un mystérieux précipité, victimes d'un étrange et sensuel corps à corps. L'oeil les réduit, la main les apaise, le pied les distend. Quelque chose de métabolique s'opère, d'atemporel. " Dans mes heures creuses les choses se font et se défont. Elles ne sont pas un vide à remplir, elles sont au contraire pleines d'une substance à démêler, à me rendre mobile.
" Il y a ici comme l'exaltation d'une présence tout à la fois ancrée et fugace. Dans l'autre texte, " Une lettre " offre d'incessantes pérégrinations entre le lieu habité, petite maison enfouie dans un jardin, souvent au coeur de la nuit, d'innombrables paysages et l'être aimé, si près, si lointain. L'écriture se fait plus matérielle, plus épaisse, s'articule, s'invagine. Les couleurs tranchent, délivrent des arômes de fruits mûrs, de cuirs, le je se délivre, se met à nu, se concentre dans cette citation de Lao-tseu : " Tout être porte sur son dos l'obscurité et serre dans ses bras la lumière. " Un crâne apparaît dans chaque portrait, visage. L'intranquillité baigne chaque instant et pourtant une sérénité, presque un bonheur s'installe. " Le miracle d'une langue, c'est précisément lorsqu'à travers ses lieux communs elle restitue parfois l'instant... " Un premier livre d'une étonnante maturité.

Les Heures creuses de Véronique Gentil
Pierre Mainard éditeur, 76 pages, 11 e

Les Heures creuses de V?ronique Gentil

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Dominique Aussenac

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos