Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

De la critique. Quatorze essais sur la crise des idées littéraires
de
René Wellek
Klincksieck
30.00 €


Article paru dans le N° 088
Novembre-décembre 2007

par Thierry Cecille

*

    De la critique. Quatorze essais sur la crise des idées littéraires

Les choix ou les impératifs de l'actualité éditoriale nous laissent parfois songeurs : René Wellek, spécialiste reconnu de littérature comparée, naquit en 1903, enseigna aux États-Unis jusqu'en 1972 et mourut en 1995 ; quant aux textes rassemblés ici, ils furent réunis pour la publication en 1970, voici donc plus de trente ans ! Il y a en outre quelque hyperbole dans le sous-titre de cette édition : " Quatorze essais sur la crise des idées littéraires ". En vérité nous trouvons là quatorze articles sur des sujets très divers, les uns plus théoriques, les autres relevant de l'érudition universitaire. L'un d'entre eux (" Stylistique, poétique, critique "), nous propose peut-être une sorte d'autoportrait : Wellek serait un partisan de ce qu'il appelle modestement " l'histoire littéraire ".
En effet, échappant aux " disciplines purement descriptives " que sont d'après lui la stylistique et la poétique, il s'interroge sur la " forme " de chaque oeuvre, s'intéressant à " son harmonie et sa cohérence ", " à ses liens avec la réalité, à sa capacité de dégager des significations - à sa dimension sociale et humaine ". Et il affirme ne pas vouloir renoncer, du même coup, aux " évaluations " et " aux jugements critiques ". Nous le suivrons ainsi dans de passionnantes études à propos, par exemple, de l'histoire de la littérature comparée, de l'évolution des notions critiques de classicisme et de symbolisme, de la réception de Dostoïevski en Europe à partir de la fin du XIXe siècle, ou encore des concepts les plus riches de résonances de la Critique de la faculté de juger de Kant. Nul doute qu'il partage avec Léo Spitzer (dont il retrace avec précision le parcours et les recherches) cette assurance : " Le plaisir que nous tirons de toute oeuvre d'art provient du sentiment profond que nous avons que l'art n'est pas la vie, mais une nouvelle forme d'architecture bâtie sur l'imagination et sur une intention poétique qui est loin de la vie et au-delà d'elle. "

De la critique de René Wellek
Traduit de l'américain par Ernest Sturm
Klincksieck, 342 pages, 30 e

 De la critique. Quatorze essais sur la crise des idées littéraires de René Wellek

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Thierry Cecille

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos