Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

L' Art de se conduire
de
André Gill
Finitude
10.00 €


Article paru dans le N° 086
Septembre 2007

par P.S.

*

   L' Art de se conduire

Derrière ce beau visage romantique se cachait un coup de crayon dévastateur. Héritier de Daumier, André Gill (1840-1885) fut un dessinateur de presse redouté. Au gré de ses collaborations (Le Hanneton, La Lune, L'Éclipse...), ses caricatures de Napoléon III, d'Adolphe Thiers ou des gens de lettres faisaient rire la France. Acteur du Paris bohème, l'excentrique collectionnait autant les amitiés (Vallès, Verlaine, Courbet) que les actes de censure. Sait-on qu'avant que la loi de 1881 libère la presse, chaque dessin à publier était soumis à l'accord préalable du caricaturé ?
Las de la satire politique, l'ex-communard fréquenta ensuite le club littéraire des Hydrophates puis le cabaret du Chat noir.
Il changea d'arme, pas de cible. Comme en témoigne L'Art de se conduire dans la société des pauvres bougres. Cette petite curiosité fut publiée dans le recueil La Muse à Bibi, en 1879, à la Librairie des Abrutis. Sous le pseudonyme de Comtesse de Rottenville, André Gill enseigne avec ironie aux biens nés (" avec un poil dans la main ") comment montrer patte blanche chez le petit peuple. À table ou au bal, au musée ou à l'atelier. Le propos est souvent vif, ciselé. Retenons ce conseil : " Si l'honnête prolétaire lâche un vent, ne prenez pas un air étonné en le regardant ; c'est son droit : il est chez lui. Mieux vaut, si vous êtes musicien, noter la modulation pour l'exécuter au piano en rentrant chez vous. " L'espiègle avait de l'esprit. Qui le quitta progressivement. Gill sera interné à Saint-Anne après avoir été " poursuivi par des loups imaginaires ", puis à Charenton où il finira ses jours. Il avait écrit des années auparavant : " On ne songe qu'à créer des maisons de fous, quand ouvrira-t-on des maisons pour imbéciles? "

L'Art de se conduire dans la société des pauvres bougres de Comtesse de Rottenville
Finitude, 56 pages, 10 e

L' Art de se conduire de André Gill

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

P.S.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos