Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Asthmes
de
Sophie Maurer
Seuil
12.00 €


Article paru dans le N° 084

par Dominique Aussenac

*

    Asthmes

Les dix fragments qui composent ce premier " roman " ne pourraient être réduits à de cacochymes problèmes de respiration. Asthmes, un titre vraiment trop réducteur pour cet ouvrage atypique, à la fois poème en prose, nouvelle, carnet intime. Asthmes, un trouble de l'émotion, de la palpitation, plutôt. Un espace unique : la ville. Les acteurs : tous ces gens qui se frôlent du corps et surtout du regard, qui s'épousent et se quittent d'un battement de paupière, qui s'inventent des passés, des futurs, des joies et pas mal de peines. Au début, il y a l'amoureuse " avide et sans sommeil ", elle désire si fort qu'on a l'impression qu'elle porte en elle tous les sexes, toutes les couleurs de peaux, toutes les étreintes, les autres personnages du livre.
Il y a aussi l'étranger. L'étranger dans la ville parce qu'il est d'une autre ville, d'un nouveau continent. Il est grand, aimable et nostalgique. Son regard croise celui de la petite fille aux lourds secrets. Battue physiquement cassée psychologiquement par sa mère, aussi son père. Est-elle devenue l'amoureuse, est-ce sa façon de compenser le manque d'amour ou deviendra-t-elle cette employée de bureau atteinte d'un cancer, qui essaie d'être digne, vivante encore ? Les yeux se ferment. Tout change à nouveau. L'amoureuse croise-t-elle au petit matin, l'Africain fatigué qui rentre du boulot ? Il finira par disparaître derrière l'homme au porte-voix, celui qui croit, harangue, qui n'a jamais voulu baisser les bras. Des existences s'empilent, fusionnent. Pas de dialogue. Seulement des transmissions de pensées. L'écriture, fluide, séduit. Chaque phrase porte avec force et compassion l'émoi, le trouble, la peur, la révolte. " Alors le découragement pouvait bien guetter, la lassitude se tapir dans des matins comme celui-là, il savait qu'ensemble ils pourraient persister à croire et à espérer. "

Asthmes de Sophie Maurer
Seuil, 93 pages, 12 e

 Asthmes de Sophie Maurer

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Dominique Aussenac

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos