Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Ecrits d'un tueur de bergers
de
Joseph Vacher
À rebours
10.00 €


Article paru dans le N° 074
Juin 2006

par P.S.

*

    Ecrits d'un tueur de bergers

Né en 1869, Joseph Vacher fut un serial-killer de premier ordre. Il alimenta la chronique criminelle à la fin du XIXe siècle par l'étendue de ses forfaits : soit une vingtaine de meurtres répertoriés, des jeunes femmes et des enfants, parfois égorgés et violés, souvent mutilés. S'il trucida à tour de bras sur les routes de campagne, on sait moins que " le tueur de bergers " avait une autre passion : l'écriture. C'est l'objet de ce livre qui rassemble lettres et écrits pendant les dernières périodes de sa vie : à l'asile, en errance, ou en prison.
Que lit-on ? Des propos divagants, obsessionnels, à la syntaxe insolite, et d'une habile courtoisie. Qu'il adresse ses doléances au juge, aux médecins, aux directeurs d'établissements, à sa fiancée Louise (qu'il tenta d'assassiner), Vacher se répète à l'identique.
Il évoque ses malheurs : sa famille, son passage chez les Frères maristes, ses tentatives d'évasion, ses années de vagabondage, la violence de son séjour à l'asile de Dôle. Et surtout : ses " moments de rage " (ses assassinats), imputables à une morsure de chien dont il a été victime enfant. Cette folie de tracer des lettres, ce " théâtre graphique " permanent (les murs de sa geôle étaient tapissés de mots) impressionne. Tout au long de son parcours judiciaire, on le considéra une première fois irresponsable, atteint de " dégoût profond pour la vie régulière ". Pas la seconde : les experts, cette fois à la lueur de ces écrits frénétiques, y décelèrent un simulateur. Est-on sûr ?
Après avoir signé quelques autographes, il exhiba devant le jury d'Assises de l'Ain une feuille, avec cette dernière sentence, " Joseph Vacher le grand martyr des fautes de notre société fin de siècle l'instrument d'une Volonté Divine ", avant que la guillotine lui coupe la nuque, le dernier jour de l'année 1898.

Écrits d'un tueur de bergers de Joseph Vacher
Éditions À rebours, 158 pages, 10 e

 Ecrits d'un tueur de bergers de Joseph Vacher

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

P.S.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos