Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

La Fabrique d'absolu
de
Karel Capek
Ibolya Virág
15.24 €


Article paru dans le N° 026
mai-juillet 1999

par Eric Naulleau

*

   La Fabrique d'absolu

La Fabrique d'absolu (1922) se rattache résolument à la veine utopique de Karel Capek (1890-1938), précédemment illustrée chez le même éditeur avec La Guerre des salamandres : un certain Maret a inventé une machine à extraire des ultimes molécules de la matière le principe divin qui y restait celé. Une fois celui-ci libéré, la grâce touche tous ceux qui s'en approchent -les plus redoutables requins d'industrie deviennent philanthropes, les mécréants se mettent à croire... Tout irait donc pour le mieux si la commercialisation à outrance des gigantesques gisements d'absolu ne tournait au désastre : les différentes religions établies s'arrachent le nouveau dieu, diverses sectes s'opposent avec force arguments tranchants mais aussi contondants, avant que ne se déclenche en définitive une guerre mondiale (que l'auteur situe "du 12 février 1944 à l'automne de 1953", ce qui, on en conviendra, n'est pas trop mal (pré)vu).
A partir de là, le grand écrivain tchèque s'en donne à coeur joie et décrit, sur le mode épico-burlesque, une monstrueuse empoignade planétaire à laquelle l'ascension d'un nouveau Napoléon Bonaparte sert de fil rouge, sans que le déroulement des opérations militaires y gagne vraiment en clarté : "Les armées russes reculant devant la supériorité des Chinois se retrouvèrent un jour en Afrique du Nord, où Sergueï Nikolaievitch Zlotchine fonda son empire; mais il fut bientôt assassiné, parce que ses généraux bavarois avaient conspiré contre ses atamans prussiens et l'avaient remplacé sur le trône de Tombouctou par le tsar Sergueï Fiodorovitch Zlotchine." Sous ses dehors de plaisante pochade, le présent livre ne manquera pas d'impressionner le lecteur contemporain par de troublantes intuitions relatives aux ravages à venir tant de la bombe atomique que des idéologies totalitaires qui prétendaient faire le bonheur des gens malgré eux.

La Fabrique d'absolu
Karel Capek

Traduit du tchèque
par Jean Danes
Editions Ibolya Virág
224 pages, 100 FF

La Fabrique d'absolu de Karel Capek

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Eric Naulleau

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos