Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Un amour singulier
de
Franco Ferruci
Arl
14.94 €


Article paru dans le N° 020
juillet-août 1997

par Benoît Broyart

*

   Un amour singulier

Enfant, Gregorio voit son grand-père "disposer sur la table des liasses de billets de banque". Son destin s'en trouve définitivement scellé. L'argent devient le moteur de son existence. Désireux de faire fortune, il entame au début du siècle, un long périple. Europe, États-Unis, les kilomètres lui donneront l'occasion de rencontrer des personnages étonnants.
Après La Lettre à un adolescent sur le bonheur(Arléa, 1995), Franco Ferrucci, né à Pise en 1936, propose un texte de moraliste, où il démontre la toute puissance du billet de banque.
La forme romanesque est-elle pour autant un prétexte? Si Ferrucci pénètre souvent dans le récit -"L'amour, par exemple, est une espérance, et la haine une crainte; et le seul moyen de tenir les rênes de l'imagination est d'opter pour une manière de vivre qui ne réserve aucun motif de crainte ou d'espoir", il prend également plaisir à la fiction et réserve de belles rencontres à ses personnages : Gregorio découvre Dana, endormie dans un train dont il doit réceptionner la marchandise.
Un amour singulier oscille toujours entre la tentation de démontrer et la joie de conter. Le propos bute parfois sur des situations trop artificielles. À Berlin, Gregorio fait la connaissance de Kurt, personnage "diabolique", "grand chambellan" de l'argent (très proche du Kurtz de Conrad). Il initiera Gregorio au profit durant la Première Guerre mondiale qui se révèle être un véritable "face-à-face économique".
Il manque un univers au roman de Ferrucci. La fiction semble être le résultat d'une démonstration et la forte présence de l'auteur nous force à garder nos distances.

Un amour singulier
Franco Ferrucci

Arléa
Traduit de l'italien par
192 pages, 98 FF

Un amour singulier de Franco Ferruci

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Benoît Broyart

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos