Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Les Etoiles et les roses
de
Léon Verane
Maison de Poésie
12.00 €


Article paru dans le N° 021
novembre-décembre 1997

par Eric Dussert

*

   Les Etoiles et les roses

Le Toulonnais Léon Vérane a atteint une postérité mitigée. Depuis son décès survenu en 1954, son oeuvre était restée en berne jusqu'à ce qu'une anthologie préparée par Robert Houdelot vienne remettre en lumière cette personnalité marquante de la poésie française de la première moitié du siècle.Léon Vérane est né en 1886. D'abord secrétaire de Stuart Merril, il fonde avec Francis Carco, Tristan Derème et Philippe Chabaneix le groupe des Fantaisistes qui coopte en 1913 un chef de file, Paul-Jean Toulet. Vérane est bibliothécaire lorsqu'il créé les Facettes en 1919, une petite revue qui fait parler d'elle. Selon Carco, elle recherchait la "liberté spirituelle et sentimentale qui permette de donner au monde des aspects imprévus".
Rendu à la vie civile pour absences répétées, le poète se fait aubergiste à l'instar du lointain Paul Harel (1854-1926). Il se promeut "poète gargotier" et chante dans des "odelettes" légères les plaisirs de la vie. Bâtis sur des vers classiques, ses poèmes disposent des vertus d'une expression vivante, d'une vision moderne et d'ambiances colorées : "Que c'est folie/ De pleurer sur ses vingt ans !/ Dans la source Castalie/ Mettons fraîchir le vin blanc."Comme Louis Brauquier à Marseille, Vérane subit le charme des hautes mers. "Les hommes tatoués dont les larges poitrines/ S'ornaient d'oiseaux et de serpents ;/ Les hommes tatoués dans l'auberge marine/ Choquaient leurs verres en chantant" Mais sa véritable aventure fut celle de l'amitié. De Bars au Promenoir des amis, elle envahit ses recueils. Quant à son credo - "Les livres de quelques poètes/ Une pipe, un flacon poudreux/ M'ont suffi pour changer en fête/ D'humbles jours sous de calmes cieux." - c'est celui d'un parfait épicurien.

Les étoiles et les roses Léon Vérane
Maison de poésie (11bis, rue Ballu, 75011 Paris)101 pages, 70FF

Les Etoiles et les roses de Léon Verane

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Eric Dussert

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos