Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Le Dernier Dimanche de monsieur le chancelier Hitler
de
Jean-Pierre Andrevon
Canaille
7.47 €


Article paru dans le N° 014
novembre 95-janvier 96

par

*

   Le Dernier Dimanche de monsieur le chancelier Hitler

New York, 1949. Vendredi 12 avril : Hitler qui a trouvé refuge aux Etats-Unis après avoir échappé aux Soviétiques participe à un talk-show sur C.B.S.. Samedi 13 avril : Goering, accompagné de sa nouvelle girl friend, Marylin Monroe, vient dîner chez les Hitler pour regarder avec eux l'émission enregistrée la veille. L'émission est interrompue par l'annonce de l'attaque de Pearl Harbour par les... Soviétiques. Dimanche 14 avril : Hitler sort, comme chaque jour, faire le tour du bloc. Il "pense" : la guerre qui commence lui fait croire qu'il peut encore jouer un rôle historique. Il se sent plein d'une nouvelle jeunesse quand soudain un admirateur l'aborde... Clin d'oeil à l'écrivain américain Norman Spinrad, cette étonnante "comédie" noire exploite la même hypothèse de départ que Rêves d'acier(Press Pocket, 1992).
Dans son roman, Spinrad supposait qu'Hitler après avoir échoué à s'emparer du pouvoir dans les années 30 en Allemagne avait trouvé refuge aux Etats-Unis et s'y était reconverti dans l'écriture de romans de science-fiction. Jean-Pierre Andrevon, lui, détourne le cours de l'Histoire un peu plus tard. Dans Le Dernier Dimanche..., Hitler a quitté Berlin avant l'arrivée des Soviétiques mais ceux-ci ont continué leur progression, conquis la France (qui collabore en 1949 sous "le Président Duclos" avec autant d'enthousiasme qu'en 1941 sous Pétain) et s'apprêtent à conquérir le reste du monde.
Ce portrait d'un Hitler en proie aux maladies d'Alzheimer et de Parkinson et dont les problèmes de prostate rythment la vie est écrit avec une maîtrise qui n'a d'égal que sa cruauté. Sa mort lente (racontée "de l'intérieur" sur huit pages) et l'hallucination dans laquelle il s'éteint comme s'il "plongeait" dans le grain de beauté entrevu de Marylin Monroe, un "lac bleu-noir à la surface du sein doré" pour "s'y noyer, et renaître à la lumière dorée du monde" sont un morceau d'anthologie.

Le Dernier Dimanche de
monsieur le chancelier Hitler
Jean-Pierre Andrevon

Canaille / Revolver
126 pages, 49 FF

Le  Dernier Dimanche de monsieur le chancelier Hitler de Jean-Pierre Andrevon

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos