Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

L' Aphorismose
de
Théodore Koenig
Différence (La)
13.42 €


Article paru dans le N° 013
septembre-octobre 1995

par Didier Garcia

*

   L' Aphorismose

Dans une courte préface, Stéphan Lévy Kuentz met un point d'honneur à rapprocher Théodore Koenig des surréalistes... Il semble bien en effet que l'ancien fondateur de la revue Phantomas ait gardé du surréalisme le goût de la trouvaille : "Ni bu, ni connu", "Il n'y a pas de fumiste sans fumée", "Le tatillon titille à tâtons", "plus on est de vous, moins on rit" ! Avec autant de finesse, il ne lui reste guère que la cour d'un collège pour briller...
Mais il y a plus grave! L'Aphorismose s'avère d'abord un livre dangereux, avec des pointes beaucoup moins drôles que celles de La Belgique déshabillée de Baudelaire : "Les Belges sont des tourneurs en rond", "La contrariété d'être se lit sur le visage de beaucoup de Japonais" ; ensuite, le livre des vérités vraies - "L'ACTION d'écrire constitue un geste intellectuel" - qui ose enfin poser la question essentielle, celle que personne n'osait plus poser en ces temps de crise planétaire : "Vaut-il mieux être mauve de faim que fauve demain?"... Le titre l'indique assez clairement : Koenig a l'aphorisme malade.

La Différence
124 pages, 88 FF

L' Aphorismose de Théodore Koenig

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Didier Garcia

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos