Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

La Mort d'Auguste
de
Romain Weingarten
Editeur
12.20 €


Article paru dans le N° 012
juin-août 1995

par Laurence Cazaux

*

   La Mort d'Auguste

Avec La Mort d'Auguste, Romain Weingarten a pratiqué "une écriture de longue haleine". Ainsi, après une première publication en 1986 chez Flammarion, l'écrivain a rédigé quatre à cinq versions de ce texte avec à la clef cette seconde édition chez Actes Sud-Papiers. Selon lui: "l'histoire reste la même mais l'écriture a beaucoup changé. Le texte est devenu plus sec, plus méchant".
La pièce met en scène un trio. Auguste Chipette dit Yaourt "l'homme le plus bête du monde", Loyal d'Arsonval della Pizza, un directeur de cirque qui veut rendre Yaourt intelligent. Ce dernier tombe alors amoureux de la femme de Loyal, Zita. Les relations entre les trois protagonistes vont considérablement se détériorer. Les personnages se poursuivent en tournant en rond, se tuent plusieurs fois sans jamais mourir "pour de vrai" et finissent par essayer de partager cet amour.
L'univers de Romain Weingarten est surréaliste. (Sa première pièce, Akara, saluée par Ionesco, il l'interprète en compagnie de Roland Dubillard, belle équipe!). La Mort d'Auguste est très rythmée. A la lecture, on sent déjà le plaisir de jeu offert aux acteurs. Il est ponctué de gags clownesques, baffes, coups de marteaux géants, chutes, acrobaties... Les personnages sont complètement décalés par rapport à la réalité. Proches du monde de l'enfance, ils sont capables de tout pour des tartines de confiture. Ils inventent "le shmirr à trois pointes, contre tous les salopards qui nous empêchent de vivre". Ils plantent des pièges en forme de chous géants qui se révèlent être des cabines téléphoniques. On pense aux rêves de Lewis Carroll. Mais dans le même temps, le texte regorge de répliques outrancièrement théâtrales ("aurais-je réchauffé dans mon sein une vipère?") et de citations de Shakespeare, Dante...
La vie sous l'oeil de Romain Weingarten ressemble à un grand spectacle quelquefois médiocre mais aussi magique et merveilleux.

La Mort d'Auguste
Romain Weingarten

Actes Sud-Papiers
63 pages, 60 FF

La Mort d'Auguste de Romain Weingarten

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Laurence Cazaux

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos