Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Sur la douleur
de
Ernst J?nger
Passeur
11.43 €


Article paru dans le N° 008
juillet-août 1994

par Christian Molinier

*

    Sur la douleur

Jünger, doloris causa

L'étude d'Ernst Jünger sur la douleur, que vient de traduire Julien Hervier, porte sur le rapport de l'homme moderne à la douleur et sur ce que ce rapport nous permet de comprendre de notre situation dans un monde qui, à bien des égards, nous transforme profondément sans que nous saisissions le comment ni le pourquoi de notre évolution. Écrit en 1934, dans une période de transition entre la société bourgeoise issue de l'âge des Lumières et les totalitarismes nouvellement survenus, cet essai se situe dans le prolongement du Travailleur, terme qui désigne l'homme nouveau que la technique a changé en objet, en rouage d'une vaste machine, qu'elle a désensibilisé et rendu capable de supporter autour de lui les pires malheurs, perçus désormais comme de simples nécessités. Ainsi en est-il de la guerre mais aussi, de façon banale, quotidienne, des accidents de la circulation, non moins meurtriers qu'un conflit armé et pourtant acceptés avec indifférence.
Dans le domaine de la culture, les analyses que donne Jünger de la mise en spectacle objectivante de la réalité humaine par la photographie ou le cinéma, autre conséquence de la technique, paraîtront prémonitoires à bien des lecteurs et les conduiront peut-être à rapprocher les totalitarismes de l'époque avec un autre, plus actuel, moins immédiatement visible, moins brutal mais tout aussi dominé par l'idéologie de la technique et encore plus efficace pour transformer l'homme en entité objectale, manipulable à volonté. Tel qu'il est, ce petit livre demeure ancré dans la période de sa rédaction par ses thèmes et par ses principaux concepts, empruntés le plus souvent à Nietzsche et à Heidegger, mais, lu à soixante ans de distance, il conserve, par les rapprochements auxquels il nous oblige, la vertu d'un de ces signaux d'alerte qui peuvent éveiller une tentative de réflexion.

C. M.

Sur la douleur
Ernst Jünger

traduit de l'allemand
par Julien Hervier
Le Passeur
76 pages, 75 FF

 Sur la douleur de Ernst J?nger

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Christian Molinier

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos