Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Le Bonnetier
de
Steen Steensen Blicher
Elan
3.81 €


Article paru dans le N° 008
juillet-août 1994

par Christian Molinier

*

   Le Bonnetier

Dans la lumière du nord

Les éditions de l'Élan publient en ce printemps deux minces fascicules de trente-deux petites pages que, pour employer une dénomination exacte, on devrait appeler non pas des livres de poche mais des livrets de pochette tant ils paraissent propres à être glissés dans n'importe quel orifice vestimentaire. Quoi qu'il en soit, nous trouvons accès, par cette porte étroite, à deux très belles nouvelles venues du nord.
Du Danois Steen Steensen Blicher nous nous souvenons du Journal d'un sacristain de campagne et de son admirable traduction par Pierre Keller pour l'Anthologie de la littérature danoise (Aubier-Montaigne, 1964). Le Bonnetier, qui est ici traduit par Jean Renaud, se situe dans le même paysage de lande "couverte de bruyère" et sous le signe du même climat moral, celui d'un malheur en quelque sorte métaphysique pesant sur toutes choses comme un ciel sombre. Il prend dans ce récit, afin de ravager ce que la vie a de beau, de vrai et de pur, la forme d'un désir de possession si profondément ancré dans la mentalité paysanne qu'il en devient presque impersonnel, comme une fatalité.
L'autre nouvelle, traduite du suédois par Mats Älg, est plus brève encore, mais elle nous fait découvrir un écrivain de grande valeur dont les oeuvres ne sont pas accessibles au lecteur français. Le Faucon raconte une histoire d'amour entre un jeune garçon et un oiseau de chasse plus beau et plus noble que les autres, amour exclusif et finalement tragique. Ici encore, la poésie du coeur sera broyée par les règles impitoyables de la possession.
À l'heure où une littérature de pacotille prend tant de place et fait tant de bruit, Le Bonnetier et Le Faucon nous rappellent que la véritable se tient dans l'ombre et trouve parfois un éditeur modeste et courageux pour la servir.

C. M.
Le Bonnetier
Steen Steensen Blicher

traduit du danois par J. Renaud
Le Faucon
Per Hallström

traduit du suèdois par M. Alg
L'Elan
32 pages, 25 FF chacun
L'Elan, 9, rue Stephenson 44000 Nantes

Le Bonnetier de Steen Steensen Blicher

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Christian Molinier

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos