Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Etrangers dans la ville
de
Maurice Ciantar

9.91 €


Article paru dans le N° 006
février-avril 1994

par

*

    Etrangers dans la ville

Pourquoi cette voix ne s'était-elle pas davantage faite entendre? Normal : "Au jeu comme dans la vie, j'aime qu'on me laisse en paix", écrit Maurice Ciantar en introduisant Etrangers dans la ville, petit récit autobiographique, paru en 1958 dans Les Oeuvres libres. Maurice Ciantar, journaliste (à Combat), est mort en 1990 et a laissé derrière lui un abîme d'oubli. Remercions Le Dilettante (et les Editions du Lérot) de cette (re)découverte. Chez ce dandy-boulevardier, pas de place pour le bavardage. Son imagination narrative se cantonne à la douceur de ses humeurs, à ses petits bouts de pensées qu'il égrène au fur et à mesure de son récit. Son récit? Une rencontre avec une femme. Maurice découvre Simone. Deux égarés sur le même trottoir. Passion courtoise et coquine qui brûle la tête. "Il me semblait ne plus éprouver le même plaisir en ma compagnie". Arpenteur discret et caustique de son microcosme (le casino, le journalisme, la femme), Ciantar est un concertiste de l'existence en art mineur. Pour l'écouter, il faut tendre l'oreille.

Le Dilettante
80 pages, 65 FF

 Etrangers dans la ville de Maurice Ciantar

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos