Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

L' Enfant de Papier
de
Edmond Agabra
Phébus
19.06 €


Article paru dans le N° 003
avril-mai 1993

par Valérie Bénaïm

*

   L' Enfant de Papier

Etre un homme sans mémoire, certains y verraient une bénédiction. Celui dont le passé s'efface, renaît chaque jour innocent. C'est l'histoire d'un tel homme que relate le premier roman d'Edmond Agabra. Le narrateur, à qui son passé échappe, travaille chez un éditeur en tant que "nègre" spécialisé, paradoxalement, dans les mémoires de stars. Mais la fermeture de la maison d'édition va le renvoyer à sa solitude, celle d'un écrivain face aux mots. Commence alors un étrange voyage vers l'enfance où réalité et imaginaire s'entrelacent insensiblement. Edmond Agabra, né à Bucarest d'une famille kurde émigrée en Roumanie, a choisi le français pour décrire l'empreinte du passé sur la vie d'un homme. Vivre sans mémoire n'est pas un bonheur, c'est un leurre; un thème superbement décliné par Agabra. Mais comment ne pas être dérouté, et parfois agacé, par l'absence constante de repères entre le réel et l'imaginaire, par l'incohérence apparente des épisodes qui se succèdent jusqu'à la révélation ultime dans les derniers instants du roman?
Et pourtant, l'auteur rend cet itinéraire obsédant. Agabra manie diablement bien la langue française et les images. On voit, on sent, on ressent, on touche ces chimères, ces monstres, ces personnages, ces paysages. L'Enfant de papier est de ces romans qui survivent dans un coin de la mémoire.

L'Enfant de papier
Edmond Agabra

Phébus
230 pages, 118 FF

L' Enfant de Papier de Edmond Agabra

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Valérie Bénaïm

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos