Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Une Adolescence en Gueldre
de
Jean-Claude Pirotte
Table ronde (La)
17.00 €


Article paru dans le N° 066
Septembre 2005

par T.G.

*

   Une Adolescence en Gueldre

Fugueur à 12 ans, le Belge Jean-Claude Pirotte avait réussi à fuir aux Pays-Bas, en Gueldre, au centre du pays. Là, il avait été pris en charge par un linguiste éclairé qui lui avait appris la langue et bien d'autres choses. Au point que le jeune garçon avait donné à la maison de Bezuidenhout le statut de nouvelle demeure familiale.
Une adolescence en Gueldre
revient sur la découverte d'une famille, les Prins, dont le père, Willem Prins grand amateur de littérature confia au gamin, la mission de traduire Don Quichotte, et dont les deux fils, Han et Jan l'accompagnèrent dans leurs déambulations. Les atermoiements
de la narration, cette façon de ne pas vouloir avancer mais de prendre d'incessants chemins de traverse, marquent une pudique approche des souvenirs.
Dès l'amorce de son récit, Pirotte avoue son insurmontable faiblesse : " comment donner " à la scène de la rencontre avec M. Prins " tour à tour le poids du réel et l'empreinte du rêve ? Pas tour à tour, mais en même temps. " On ne revit pas deux fois une même vie. L'écrivain alors se fait peintre et nous détaille, comme s'il fermait presque les yeux, la lumière sur les paysages de Gueldre. Le roman foisonne de ces tableaux, nourris en même temps de la nostalgie et d'une érudition gourmande : " Je fais mes adieux à des coins de rues, à des ponts ignorés du côté du Jordaan, à quelques façades vétustes au bas desquelles s'appuient des vélos noirs ". Peu à peu, la prose semble se déliter avec le souvenir des filles aimées, croisées en d'autres carnets : " les souvenirs (...) s'estompent, se démembrent, se dispersent dans les replis d'un territoire dévasté. "
On est touché alors de la délicatesse avec laquelle l'écrivain, le peintre, fuit son propre sujet, évoquant en des pages troubles sa mère, et cette incapacité à " s'engager dans l'existence " qui fait de lui un nomade. Dans les livres et les paysages.

Une adolescence en Gueldre de Jean-Claude Pirotte
La Table ronde, 196 pages, 17 e

Une Adolescence en Gueldre de Jean-Claude Pirotte

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

T.G.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos