Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Artistes sans art??
de
Jean-Philippe Domecq
10/18
7.80 €


Article paru dans le N° 065

par T.C.

*

    Artistes sans art??

La thèse de Jean-Philippe Domecq est simple et cette simplicité elle-même est une arme de combat, courageuse : l'art contemporain du moins pour nombre d'artistes que l'on s'accorde à reconnaître comme représentatifs a remplacé l'oeuvre par le commentaire sur l'oeuvre ; le discours a débordé et finalement annulé la création qu'il aurait dû seulement éclairer. Bien entendu l'art fut toujours accompagné par la pensée sur l'art et en particulier avec la rupture de la modernité mais cette alliance mouvante et complexe (Baudelaire et Delacroix, Zola et les impressionnistes, Apollinaire et le cubisme) est devenue une association stratégique, puissante et calculatrice, entre les partenaires intéressés : artistes, critiques et journalistes, galeries, marchands et institutions culturelles (pensons aux dérives des FRAC en France).
Pour tous l'objectif est le même, car " la spéculation financière sur les oeuvres dépend de la spéculation intellectuelle qui les a promues ". Domecq, avec la vigueur du pamphlétaire et la vigilance de l'amateur, retrace cette histoire à rebours pour mieux en décrire les enchaînements, les vogues et vagues successives de cette " tradition du nouveau ", et dénonce alors aussi bien l'habile autopromotion d'un Buren que l'imposture autour du pop'art et de Warhol (grand-prêtre encensé du " kitsch d'avant-garde ") ou la success story de la conquête du marché international par l'art américain (action painting et expressionnisme abstrait) en parallèle au plan Marshall. À l'inverse il rappelle avec force qu'" une oeuvre digne d'attention a toujours outrepassé les commentaires qui l'ont précédée et suivie " parce qu'elle est une présence et une énigme, en deçà comme au-delà des interprétations : c'est ce qu'il approche, dans de belles pages (et l'on se prend à souhaiter un livre qui développerait ces exercices d'admiration) sur Matta, Giacometti, Hopper, ou Vieira da Silva.

Artistes sans art ? de Jean-Philippe Domecq
10/18, 288 pages, 7,80 e

 Artistes sans art?? de Jean-Philippe Domecq

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

T.C.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos