Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

De la propagande
de
Noam Chomsky
10-18
7.80 €


Article paru dans le N° 047
15 octobre-15 novembre 2003

par Thierry Cecille

*

    De la propagande

Figure essentielle de l'" autre Amérique " il en est, dit ici David Barsamian, " le premier dissident " Noam Chomsky pourfend, depuis déjà quelques décennies, les idées reçues car imposées, la parole falsifiée des puissants. La cause est pour lui entendue : les États-Unis sont le premier des " États voyous " et ceux qu'ils ont soutenus et soutiennent encore le sont tout autant. La liste est longue et à chacun d'eux Chomsky consacre des interventions éclairantes : ce fut naguère l'Indonésie de Suharto massacrant des centaines de milliers de " communistes " ou les Khmers rouges soutenus face au Vietnam, c'est aujourd'hui Israël se préparant à transformer les territoires occupés en véritables bantoustans ou la Turquie génocidant les Kurdes jusqu'en Irak.
Depuis que ces entretiens ont eu lieu de 1998 à juin 2000 certaines de ces analyses et mises en garde sont devenues plus répandues, plus audibles : l'altermondialisation s'est développée depuis Seattle, et la défiance devant l'hyperpuissance américaine s'est réveillée. Certains thèmes traités sont donc connus : la destruction programmée puis la privatisation des services publics (qu'il s'agisse de la Sécurité sociale ou de l'éducation), la financiarisation à outrance et ses risques, les luttes et traquenards de l'OMC... Mais la force principale de ce recueil tient à la vigilance stupéfiante et éclairée, jamais mise en défaut, de Chomsky : contrairement à ce que l'on a tenté de nous chanter sur tous les tons, les idéologies ne sont pas mortes avec l'URSS, bien au contraire notre monde est celui qu'Orwell prédisait, celui d'une idéologie tentaculaire et réticulaire, ce néo-ultra-libéralisme dont le mot d'ordre, dissimulé bien sûr par la propagande, pourrait bien être ce cri ironique de Baudelaire (en 1865 !) : " Assommons les pauvres ! "

De la propagande de Noam Chomsky Entretiens avec David Barsamian Traduit de l'américain par Guillaume Villeneuve, 10/18, 327 pages, 7,80 e

 De la propagande de Noam Chomsky

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Thierry Cecille

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos