Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

La Fille aux ciseaux
de
Jorge Franco-Ramos
Métailié
8.50 €


Article paru dans le N° 036
Septembre-octobre 2001

par Dominique Aussenac

*

   La Fille aux ciseaux

Medellin est-elle une des villes les plus violentes du monde? Certainement, le lieu de bien des trafics et règlements de comptes. Les pauvres habitent sur les collines tout autour et voient d'en haut la ville où les plus nantis vaquent à leurs affaires. Seuls les accidents ou les crimes rapprochent les pauvres des riches. Trop rarement l'amour. C'est pourtant ici le cas. Rosario Ciseau, ravissante petite frappe qui assassine toujours après avoir embrassé sa victime, descend de son bidonville et incendie bon nombre de coeurs jusqu'à rencontrer ceux de deux amis Antonio et Emilio, fils de bonne famille. Si Rosario, entre deux missions pour les narcotrafiquants, vit avec Emilio, c'est toujours à Antonio, le narrateur qu'elle se confie.
Longues discussions sur la vie et surtout l'amour. "Rosario s'était partagée en deux : moi j'avais son âme et Emilio son corps. Ce que je ne suis toujours pas arrivé à savoir, c'est lequel des deux a eu le plus de chance." Mais la jeune femme entraîne les deux hommes dans pas mal de complications, défonce, violence et même crimes. Rejetés par leur famille, n'ayant pas l'envergure de criminels, leur situation, de jour en jour devient de plus en plus inconfortable.
Ce premier roman de Jorge Franco-Ramos, natif de Medellin en 1966, débute par la fin de Rosario, l'arrivée aux urgences d'Antonio qui la transporte, blessée à mort. Devant le bloc opératoire, Antonio se souvient.
La narration est hachée par l'évocation des conditions de l'attente, les retours en arrière où scènes violentes alternent avec relations intimistes à travers lesquelles Antonio tente de dissimuler son amour. L'écriture simple, les changements de rythmes suscités par d'incessants dialogues vifs, le caractère lancinant du drame annoncé font de cet ouvrage un remarquable premier roman.

La fille aux ciseaux
Jorge Franco-Ramos
Traduit de l'espagnol
(Colombie) par René Solis
Métailié
167 pages, 55,75 FF (8,50 e)

La Fille aux ciseaux de Jorge Franco-Ramos

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Dominique Aussenac

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos