Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Elsinore
de
Salvador Elizondo
Atelier du Gué (L’)
15.24 €


Article paru dans le N° 036
Septembre-octobre 2001

par Eric Dussert

*

    Elsinore

Elsinore est un curieux récit du Mexicain Salvador Elizondo qui l'a présenté comme l'aboutissement de son oeuvre. Voilà qui clôt une bibliographie peu fréquentée depuis la parution chez Gallimard de Farabeuf ou la Chronique d'un instant (1969) et de L'Hypogée secret (1971). Philippe Ollé-Laprune, le préfacier du présent volume, récapitule pour nous l'essentiel de ce qu'il faut savoir: S. Elizondo est né en 1932, il est le fils d'un producteur de cinéma et appartient à la génération de la Casa del Lago, laquelle "a interrogé le sens de la vérité en littérature et la validité des formes de représentation qu'elle emploie." D'où ce récit autobiographique et les collages qui bousculent sa linéarité dans un joyeux mélange de langues lié à la position du jeune Elizondo au moment des faits.
Récit de formation ironique, Elsinore fait revivre le garçon inscrit par ses parents dans une institution californienne de formation militaire où il use d'un mixte d'anglais nouveau et d'espagnol maternel. L'adolescent est un malin. Il se découvre vite des capacités commerciales en même temps qu'il expérimente la cigarette, l'alcool et le charme de sa prof de danse. Après s'être fait le spécialiste du prêt à taux usuraire, il recourt au commerce du sexe en fournissant à ses camarades le fameux manuel de sexologie de Krafft-Ebing qui "allait nuit après nuit de chambre en chambre et de main en main à raison de two bits par nuit y compris le droit à la traduction des locutions latines qui se trouvait être facilitée par ma connaissance de l'espagnol secretis vaginae suae ad membrum viri so that the dog, attracted by the smell, membrum quoque lambebat." N'oublions pas la présence de Bela Lugosi, Mister Dracula lui-même, qui ajoute une pointe d'effroi aux bizarreries de cette histoire vive et drôle.

Elsinore
Salvador Elizondo
Traduit de l'espagnol
par Jean-Luc Lacarrière
L'Atelier du gué
110 pages, 100 FF (15,24 e)

 Elsinore de Salvador Elizondo

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Eric Dussert

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos